Mardi 6 décembre 2016 | Dernière mise à jour 01:10

Jeu caché Google invite à ne pas être productif

Le moteur de recherche a dissimulé vendredi un jeu addictif dans sa barre de recherche.

L'écran tel qu'il apparaît en cas de défaite face aux terribles Zergs.

L'écran tel qu'il apparaît en cas de défaite face aux terribles Zergs.

Les Zergs de Starcraft

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vendredi, Google rend hommage au jeu Starcraft (1998): en tapant «Zerg Rush» dans le moteur de recherche, des petits «O» commencent à déferler sur la page des résultats.

Il faudra les tuer un à un, ce qui demande parfois de multiples clics acharnés, pour qu'ils ne dévorent pas l'ensemble de la page.

Starcraft est un jeu de stratégie conçu par Blizzard Entertainment, également connu pour avoir développé World of Warcraft. Les «Zergs» incarnent une redoutable race d'insectes génétiquement modifiés qui passent leur temps à tenter d'absorber d'autres espèces de la Galaxie.

Google n'en est pas à son premier coup en matière de jeux vidéo. Pour les 25 ans de Pac-Man, ses développeurs avaient par exemple transformé leur logo à l'image du célèbre jeu.

D'autres animations ludiques se cachent le reste de l'année dans les méandres de Google. En tapant «google gravity», la page s'effondre, tandis qu'elle effectue une rotation, lorsqu'on écrit «do a barrel roll» (fais un tonneau). Cette dernière astuce est une référence au jeu Starfox. (nxp)

(Créé: 27.04.2012, 14h53)

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.