ACCUEIL 30.7.2014 Mis à jour à 23h07

Les dépouilles rapatriées, la Belgique prépare les funérailles

Drame de Sierre

Toujours sous le choc après l'accident de car de Sierre qui a coûté la vie à 28 personnes, dont 22 enfants, mardi soir, la Belgique a observé vendredi une minute de silence.

Mis à jour le 16.03.2012 9 Commentaires

1/15 Des soldats belges font le salut devant les dépouilles des victimes du crash de Sierre.
AFP

   

Dossiers

Le roi et la reine aux funérailles

Le roi des Belges Albert II et la reine Poala assisteront, mercredi à Lommel (nord-est) et jeudi à Louvain (centre), aux funérailles des 22 enfants tués dans un accident de car en Valais, a indiqué vendredi un porte parole du palais royal.

4 copines inséparables

Elle étaient quatre copines de 11 ans, inséparables depuis toujours. Emma, Emily, Eline et Emma sont mortes dans le terrible accident de car mardi soir à Sierre, parce qu'elles voulaient faire le voyage ensemble, installées juste derrière le chauffeur, a rapporté vendredi le Blick.

«Je suis toujours en train d'attendre et espère que quelqu'un va me téléphoner et me dit que c'est une terrible erreur, et que ma petite Emma vit toujours», déclare le père d'Emma, Johan Molemans, cité par le journal. L'électricien est originaire de la petite ville belge de Lommel et est resté avec ses deux fils de 10 et 20 ans à la maison, alors que sa femme s'est rendue en Suisse, pour «ramener Emma, dans un cercueil».

Articles en relation

Mots-clés

Tous les cercueils des victimes ont été rapatriés, le pays prépare les funérailles.

Les églises du royaume ont sonné le glas à 11h01. Le Premier ministre belge Elio Di Rupo, ainsi que les membres de son cabinet, se sont également recueillis devant le siège de leur gouvernement.

Mais c'est tout le pays qui était plongé dans le silence: les institutions de l'UE ont mis leurs drapeaux en berne et leurs membres ont tous observé une minute de silence. Les trains et les bus étaient à l'arrêt et les télévisions, ainsi que les radios n'ont pas diffusé de publicité.

Les enfants, des parents et enseignants des écoles primaires de Heverlee (centre) et de Lommel (nord-est), où étaient scolarisés les 46 enfants qui se trouvaient dans l'autocar, se sont rassemblés dans la cour. Des enfants se tenaient la main tandis que des adultes pleuraient. A Heverlee, les enfants de l'école ont lâché des ballons blancs juste après la minute de silence.

Un moment de recueillement a aussi été décrété en plusieurs endroits aux Pays-Bas et en Valais.

Vitesse pas excessive

Selon les premiers éléments de l'enquête, le car circulait en dessous de la vitesse maximale autorisée, soit 100km/h, a indiqué le procureur du Valais central Olivier Elsig.

S'il est encore trop tôt pour connaître les causes de l'accident, le procureur écarte les rumeurs selon lesquelles le chauffeur aurait manqué d'attention en insérant un DVD ou une cassette audio. Il exclut aussi des chocs préalables sur le côté gauche du tunnel et l'implication d'un véhicule tiers.

Aucune trace d'alcool n'a été révélée chez le chauffeur du car, décédé en principe en raison d'un traumatisme et non d'un malaise. Deux hypothèses subsistent: une cause technique liée à une défectuosité du véhicule ou une cause humaine consécutive à une erreur ou une inattention.

Honneurs rendus

Douze enfants blessés qui étaient encore dans les hôpitaux valaisans ont pu regagner la Belgique vendredi, a dit la porte- parole de l'Hôpital du Valais, Florence Renggli. Huit avaient déjà rejoint ce pays jeudi. Parmi les enfants rapatriés, quatorze devaient être pris en charge par l'hôpital universitaire de Louvain pour des soins complémentaires.

A Lausanne, deux des trois jeunes filles hospitalisées au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) sont toujours dans un coma artificiel en raison d'une atteinte neurologique. La troisième s'est réveillée et peut échanger avec son entourage. Il est encore trop tôt pour affirmer qu'elles sont hors de danger.

Une jeune Belge hospitalisée après des fractures complexes à l'Hôpital de l'Ile à Berne devrait être rapatriée au cours du week-end.

Auparavant, vendredi matin, les dépouilles des 28 victimes avaient regagné la Belgique en provenance de Sion. Avant leur départ, le président du gouvernement valaisan Jacques Melly, la vice- présidente Esther Waeber-Kalbermatten et la police valaisanne leur ont rendu les honneurs.

Le roi et la reine aux funérailles

Parmi les défunts se trouvent 10 filles et 11 garçons de 12 ans, une fille de 13 ans, et six adultes de 35 à 71 ans. Vingt-trois sont belges et cinq néerlandais.

Le roi des Belges Albert II et la reine Poala seront présents aux funérailles des 22 écoliers. Ils «assisteront aux services funéraires mercredi 21 mars à 10H30» à Lommel, d'où sont originaires 15 des enfants décédés, a annoncé un porte-parole du palais royal.

Le couple royal se rendra également jeudi à Louvain pour les funérailles des sept enfants de l'école Sint-Lambertus de Heverlee. Aucune caméra ne sera tolérée à l'intérieur de l'église lors de cette cérémonie commune, a indiqué le responsable de la paroisse locale.

Remerciements

Toutes les communes valaisannes et le canton ont mis les drapeaux des bâtiments officiels en berne. La Confédération a procédé de même sur l'aile ouest du Palais fédéral à Berne.

Les parents des écoliers décédés ou blessés ont tenu à remercier dans une lettre les nombreux secouristes qui les ont aidés et soutenus pendant les moments difficiles en Belgique et en Suisse. (ats/Newsnet)

Créé: 16.03.2012, 17h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

9 Commentaires

françoise van bever

16.03.2012, 20:09 Heures
Signaler un abus 25 Recommandation 0

Je suis Belge , j'habite en Belgique, je connais le Valais depuis plus de 30ans , deux de mes enfants travaille en valais , Je remercie aussi tous les gens qui ont portés secours a nos petits Belges .Tous nous sommes tristes , le pays entier est en deuil , Merci pour tout !Je sais que cela a été une terrible épreuves pour les secours et que des images d'enfants meurtris ne doit pas être facile Répondre


Gëzim Shala

16.03.2012, 21:00 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Toutes la suisse a été en état de choc la Belgique de même , cette accident va nous marquez à tout jamais.Un accident tellement grave est important qui à pris la vie de 22 enfants et 6 adultes que ses gens là repose en paix. Moi, personnellement je suis extrenement toucher par sa!Une petite pensée à eux, aux parents , aux proches et aux amis! Répondre





Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum