ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 12h00

Dix ans après, le crash d'Überlingen hante toujours les esprits

Catastrophe aérienne

Dix ans après la catastrophe aérienne d’Überlingen (D), qui avait fait 71 morts, les proches des victimes se retrouvent en Allemagne pour commémorer les disparus.

Mis à jour le 01.07.2012

1/25 Des roses en mémoire des victimes. Les habitants d'Überlingen avaient été profondément émus par le crash. Si les débris des appareils étaient tombés sur les zones densément peuplées des rives du lac de Constance, le bilan aurait été nettement plus lourd.
Image: Keystone

   

Liens

Les indemnisations

Skyguide. La question de l'indemnisation liée à la destruction du Tupolev de Bashkarian Airlines est encore ouverte. Skyguide examine qui est en droit de demander de l'argent.

Faillite. La compagnie russe avait engagé une procédure en responsabilité contre Skyguide. Mais, tombée en faillite depuis, elle avait été déboutée par le Tribunal fédéral en novembre dernier.

Ordre. Les juges ont estimé qu'après sa déconfiture financière, elle avait perdu la légitimation lui permettant d'agir devant les tribunaux suisses. Ils ont en revanche ordonné à Skyguide d'examiner si la Fédération de Russie, en tant que propriétaire du Tupolev, n'aurait pas dû participer à la procédure.

Travail. Le porte-parole de Skyguide Roger Gaberell a indiqué que les avocats de la société de contrôle aérien travaillent actuellement à résoudre la question.

De l’argent versé. Les familles des victimes ont quant à elle déjà été indemnisées. Les parents d'enfants décédés ont reçu entre 30'000 et 36'000 francs, les frères et soeurs 7000 francs et les grands-parents 5000 francs.

Recours rejetés. La plupart des familles ont accepté les montants proposés. Le Tribunal administratif fédéral a rejeté pratiquement tous les recours, estimant que Skyguide les avaient correctement indemnisées.

Partager & Commenter

Mots-clés

Le Russe Vitali Kaloev, qui avait tué l'aiguilleur du ciel suisse en service au moment de l'accident est également sur place.

Le 1 juillet 2002, un avion-cargo de la compagnie DHL avait percuté un Tupolev russe transportant des passagers. Des dizaines d'enfants provenant de la république de Bachkirie se trouvaient à bord. Ils se rendaient en Espagne pour y passer des vacances. La collision avait fait 71 morts.

La cérémonie doit se dérouler sur le mémorial inauguré en 2004 à côté du lieu de l'accident. Les habitants d'Überlingen avaient été profondément émus par le crash. Si les débris des appareils étaient tombés sur les zones densément peuplées des rives du lac de Constance, le bilan aurait été nettement plus lourd.

Devenu vice-ministre

Vitali Kaloev, qui avait perdu sa femme et ses deux enfants dans la catastrophe, a toujours considéré l'aiguilleur du ciel en service au moment de la collision comme le principal responsable de la catastrophe.

En février 2004, Kaloev était venu en Suisse et avait retrouvé l'employé de Skyguide à son domicile à Kloten (ZH), espérant des excuses. Sans succès. Il l'avait alors poignardé avec un couteau de poche et blessé mortellement.

Condamné à Zurich à cinq ans et trois mois de prison après un recours, l'homme, 57 ans aujourd'hui, avait été libéré en novembre 2007, après avoir purgé les deux tiers de sa peine. A son retour en Russie, il avait été traité en héros. En janvier 2008, il avait été nommé vice-ministre de la Construction et de l'Architecture dans le gouvernement d'Ossétie du Nord, dans le Caucase russe.

Bataille pour les indemnités

Skyguide examine toujours qui est en droit de demander de l’argent. La compagnie russe avait engagé une procédure en responsabilité contre la société. Mais, tombée en faillite depuis, elle avait été déboutée par le Tribunal fédéral en novembre dernier.

Les juges ont estimé qu’après sa déconfiture financière, elle avait perdu la légitimation lui permettant d’agir devant les tribunaux suisses. Ils ont en revanche ordonné à Skyguide d’examiner si la Fédération de Russie, en tant que propriétaire du Tupolev, n’aurait pas dû participer à la procédure.

Le porte-parole de Skyguide Roger Gaberell a indiqué que les avocats de la société de contrôle aérien travaillent actuellement à résoudre la question.

Familles dédommagées

Les familles des victimes ont quant à elle déjà été indemnisées. Les parents d’enfants décédés ont reçu entre 30’000 et 36’000 francs, les frères et soeurs 7000 francs et les grands-parents 5000 francs.

La plupart des familles ont accepté les montants proposés. Le Tribunal administratif fédéral a rejeté pratiquement tous les recours, estimant que Skyguide les avaient correctement indemnisées. (ats/Newsnet)

Créé: 01.07.2012, 07h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment


Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum