ACCUEIL 29.11.2014 Mis à jour à 01h10

Entre voitures et mannequins, Palexpo fait déjà salle comble

Salon de l'Auto

L'édition 2012 du Salon de l'Auto n'a pas encore ouvert ses portes au public que les salles sont déjà noires de monde. Journalistes et officiels se disputent la place entre voitures et mannequins pour voir et être vus.

Par Marc-Henri Jobin, Genève. Mis à jour le 06.03.2012 5 Commentaires

1/22 Mardi matin, tout était déjà prêt au sein de Palexpo pour accueillir les représentants des médias et pour la présentation des grandes «premières mondiales».
Marc-henri Jobin

   

Galerie Photos

Salon de l'Auto de Genève: les révélations du passé

Salon de l'Auto de Genève: les révélations du passé
Le Salon de l'Auto de Genève a toujours été une fantastique tribune pour les constructeurs. Rappel des nouveautés qui ont fait grand bruit dans les années 50-80.

Articles en relation

Le Salon de l'Auto de Genève reste un incroyable aimant sur lequel vient se coller tout ce qui compte dans l'industrie automobile mondiale. Pas moins de 180 «premières mondiales» seront dévoilées les unes après les autres mardi et mercredi, avant que des centaines de milliers de visiteurs viennent les voir, à leur tour, du 8 au 18 mars.

Ceux qui douteraient encore de l'importance du Salon de l'Auto n'ont qu'à passer en revue, pour se convaincre, les stands somptueux et les moyens mis en oeuvre par les marques pour paraître sous leur meilleur jour. Pour les constructeurs, c'est à qui parviendra à sortir le mieux du lot. Tout le monde est là, jusqu'aux grands patrons.

Tout le gratin de l'automobile

Le salon ne réunit pas uniquement ce que l'industrie de l'auto et des accessoires produit de mieux en ce moment, mais aussi tout le gratin du secteur. Le directeur général de Peugeot Vincent Rambaud par exemple a fait le déplacement pour présenter lui-même à la presse mardi les cinq nouveautés mondiales de la marque.

Parmi celles-ci, le nouveau 4008 n'ajoute ainsi pas uniquement un SUV compact 4x4 à la gamme de la marque française. Le patron de Peugeot n'a pas précisé que ce véhicule, que le cousin Citroën décline en «C4 Aircross», est le fruit de la collaboration de PSA avec Mitsubishi, est n'est autre qu'un ASX revêtu d'une robe française. Il a par contre souligné qu'il sera l'un des principaux «leviers de l'internationalisation» du groupe français.

Les meilleures pratiques

Qui dit Peugeot-Citroën (PSA) en ce moment, dit aussi coopération nouvelle avec General Motors (GM). A l'autre bout de Palexpo, Karl-Friedrich Stracke, CEO d'Opel et président de GM Europe, a évoqué celle-ci très officiellement dans son discours. «Ce n'est pas une fusion», a-t-il dit, «mais une coopération importante pour la mise en commun des best pratices» (meilleures pratiques) des deux groupes.

Le but, pour les deux constructeurs, est de mettre en commun ce qu'ils ont de mieux. Le but est double: associer les meilleures solutions techniques et réduire le temps de développement et de mise sur le marché des solutions futures. Le prochain but est de réduire de 20% les émissions de CO2 des véhicules, a précisé le responsable de GM.

Le blanc et le vert

Plus généralement, l'écologie est au centre des préoccupations de cette édition 2012. Le blanc, symbole de pureté, domine sur les carrosseries. Le vert revient en leitmotiv dans presque tous les slogans et discours.

Mêmes les constructeurs de puissants bolides annoncent le recours à la technologie hybride ou à des moteurs plus efficients. Le prochain pas apparaît déjà dans les toits de quelques voitures d'exception, qui intègrent des cellules photovoltaïques.

Concentration sur la technique hybride

Alors que les constructeurs semblaient encore divisés il y a quelques années sur les pistes à suivre pour mieux respecter l'environnement, tous semblent s'être accordés cette année sur ce que doit être la méthode pour réduire les émissions de CO2 à court et moyen terme.

La voiture à hydrogène a pratiquement disparu des concepts présentés. Partout domine la mise en commun des moteurs électrique et à explosion. Soit l'hybridation, en attendant le tout électrique.

Les journalistes européens ne s'y sont pas trompés, qui ont attribué mardi le prix de la «Voiture de l'année 2012» au tandem Opel Ampera/Chevrolet Volt du groupe GM. Dans ce nouveau concept, le moteur électrique ne vient pas assister le moteur principal à essence ou diesel. GM a renversé les priorités: le petit moteur essence ne vient ainsi que recharger les batteries du principal moteur, tout électrique. (Newsnet)

Créé: 06.03.2012, 16h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

vidange de burnes

06.03.2012, 17:40 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Il n'y a pas que le Salon de l'auto qui a déroulé le tapis rouge, les salons de massage en ville de Genève sont fin prêts pour accueillir tous les pistons, amateurs de cylindres bien lubrifiés... Répondre


Pierre Louys

07.03.2012, 15:44 Heures
Signaler un abus

Je suis normal (et pas du tout féministe bobo), mais je ne comprends toujours pas le rapport entre ces femmes et les voitures. On me répliquera que c'est une question de carrosserie et je répondrais que ce qui m'intéresse surtout est l'aménagement intérieur et le moteur. Bref, pour moi, c'est le salon de l'auto ou le lupanar. Comme j'ai déjà une voiture, je vous laisse deviner où va mon choix. Répondre