ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 12h00

Ford multiplie les nouveaux modèles en Europe

Évènement

L’envergure du grand rassemblement Ford Europe se mesure au tableau de traduction simultanée: dix-sept langues d’un coup! La stratégie européenne mise sur la croissance.

Par Gil Egger/Amsterdam. Mis à jour le 15.09.2012 1 Commentaire

1/12 La croissance des SUV incite la marque à proposer le gros Edge, luxueux et bien motorisé, à côté du nouveau Kuga et du petit EcoSport.

   

Innovations

1. Ford veut prendre la tête des constructeurs dans les émissions de CO2, les moteurs EcoBoost vont y contribuer, 800 000 devraient être installés en 2015

2. La Ford Focustout électrique arrive.

3. Sync,développé avec Microsoft, met la commande vocale en avant, avec la lecture de vos SMS.

4. La connectivité ira jusqu’à vous annoncer l’état de l’atmosphère, notamment quels sont les pollens présents.

5. MyKeyplaira aux parents qui prêtent leur voiture: ils peuvent limiter la vitesse maximale et empêcher la sono de fonctionner si les ceintures ne sont pas attachées!

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le grand patron avait fait le déplacement des Etats-Unis pour l’occasion. Alan Mulally salue ses 2500 hôtes, des concessionnaires et des journalistes de toute l’Europe, ainsi que les près de 100 000 employés devant leur écran. Entouré de tout son état-major, il multiplie les annonces sous le slogan «Go further». Tout d’abord, en déclarant sa foi dans la croissance du Vieux-Continent, Russie incluse: les relents de crise n’empêcheront pas un développement du parc de véhicules, privés et utilitaires, de vingt pour cent dans les cinq prochaines années, pour atteindre un total de 23 millions. Ford entend y accroître sa part, raison de ce rassemblement en forme de motivation géante.

Il profite des projecteurs et des roulements de tambour pour annoncer que la mythique Mustang va faire partie de la palette proposée en Europe. Avec son moteur maousse costaud, elle ne va pas faire des scores gigantesques, mais symboliquement elle revient dans le giron officiel. En Suisse, il s’en est tout de même vendu quatre cents l’an dernier, dans les circuits parallèles. Ces dernières sont de toute manière condamnées, la taxe CO2 renchérissant de manière massive les importations directes, ce qui n’est pas le cas pour un importateur généraliste.

Le B-Max et la Fiesta cette année, puis la Mondeo

Le présent d’abord. Le renouveau commence avec le monospace B-Max, original avec son absence de montant entre les portes avant et arrière. Il sera bientôt suivi de la nouvelle Fiesta. Sa ligne exprime les nouveaux codes voulus par Ford: calandre imposante, plis de la face avant dynamiques, phares effilés. L’un des principaux atouts se cache sous le capot, le moteur EcoBoost n’a que trois cylindres, un volume d’un litre, mais ses turbos lui donnent une sacrée pêche.

Economique, il tient une place essentielle dans la stratégie du constructeur, qui va l’installer partout où c’est possible. Même dans sa Mondeo, elle aussi complètement restylée et qui devrait apparaître l’année prochaine. Son nom avait été choisi pour bien marquer sa vocation planétaire. Dans cinq ans, ce seront quinze produits Ford qui auront la même ambition. De quoi faire des économies d’échelle, avec des adaptations locales en fonction des législations. La Mondeo se décline en quatre et cinq portes, et en break, une hybride et une version à quatre roues motrices sont promises.

Surprise de taille, le Kuga abandonne son design original, qui lui donnait une allure de tout terrain compact et presque agressif, pour une ligne plus élégante, peut-être, mais moins caractéristique. Ce doit être l’effet de cette mondialisation prônée par Ford et c’est un peu dommage. Un nouveau moteur 1,6 l EcoBoost l’animera et, parmi les éléments de confort, il suffira d’agiter son pied sous le pare-chocs arrière pour que le hayon s’ouvre… pour autant que la clé soit dans votre poche ou votre sac à main.

Une avalanche de produits

La gamme, déjà étendue, se verra compléter dans le segment du marché le plus prometteur, le seul qui n’a pas cessé de grandir ces cinq dernières années, celui des SUV (Sport Utility Vehicle). Fabriqué au Brésil, l’EcoSport a déjà été vendu à 700 000 exemplaires en Amérique du Sud. Court, il souffre d’un défaut, ne pas avoir de hayon, mais une porte arrière supportant une roue de secours. Promis, ce sera corrigé avant qu’il traverse l’océan! Voilà pour la petite taille, la grande sera occupée par le gros Edge, un succès en Amérique du Nord. Moyennant quelques adaptations, il figurera au catalogue en Europe.

L’offensive s’étend aux utilitaires

L’ambition ne s’arrête pas aux véhicules particuliers. Les premiers utilitaires attendus prochainement sont le Transit et le Transit Connect. Là aussi, on étire la gamme vers le haut et le bas, avec les gros estampillés «une tonne» et «deux tonnes». Les différents Tourneo adoptent un visage plus marquant. Des versions «famille» séduiront ceux qui apprécient les grands volumes. (Le Matin)

Créé: 16.09.2012, 09h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Manu Périsset

17.09.2012, 09:43 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Dommage, je comptais importer un Ford Edge au début de l'année... Maintenant, les prix vont flamber et elle ne sera pas dans le budget. Merci Ford.... Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne