Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 00:01

Internet Buzz des filles dans le miroir: «C’est complètement dingue!»

La photo de l’artiste romande Tiziana Vergari fait le tour du monde et déchaîne les passions: la planète se demande combien de filles différentes la composent.

Image: Tiziana Vergari / instagram

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans le genre viral, difficile de faire mieux. L’artiste Tiziana Vergari a publié cette photo miroir sur Instagram il y a une semaine. Elle a été vue plus de 13 000 fois. Et commentée plus de 1000 fois. Car l’image prise par cette Genevoise établie en Valais est devenue un jeu: combien de filles différentes y a-t-il sur l’image? Une question qui agite manifestement de nombreux cerveaux. Il n’y en a que deux. Elles sont quatre. Cinq. Non, treize! Regardez bien, la fille 1 et la fille 5 sont différentes. Il s’agit en fait de deux paires de jumelles. Chacun y va de sa théorie.

Un débat acharné qui n’a pas échappé aux médias. On trouve maintenant des articles qui parlent de la photo suisse en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas. Mais aussi en Chine ou en Inde. «J’ai aussi eu des demandes de médias suédois, danois ou australiens. Ça prend une proportion complètement dingue, je n’en reviens pas», nous explique Tiziana Vergari, actuellement à Naples.

Tiziana Vergari se dit d’autant plus surprise qu’à l’origine sa photo a été publiée dans le cadre d’un projet Instagram autour de «l'identité». «Avec cette image je voulais simplement montrer que les facettes de chaque personnalité sont multiples. J’aurais du mal à expliquer ce qui s’est passé ensuite…» note-t-elle.

Elle qui se définit comme iPhoneographe – photographe par smartphone – se dit en tout cas ravie de la tournure des événements. «Je suis artiste. J’ai donc forcément envie que mon travail soit vu. J’avais déjà beaucoup de followers sur Instagram: plus de 20 000. Ils ont doublé en une poignée d’heures!» Son compte affiche désormais plus de 50 000 adeptes.

Super. Mais le suspense n’a que trop duré: il y a combien de personnes différentes sur son image? «Je n’ai que deux filles», sourit Tiziana Vergari. «J’étais dans un magasin de vêtements avec mes deux filles de 13 et 16 ans. Elles se sont amusées à essayer la même tenue. Dans la cabine, j’ai repéré cet effet miroir, mes filles qui se répétaient à l’infini. J’ai pris l’image.» Que deux filles, donc. Mais qui ont manifestement le don de se dupliquer. (Le Matin)

(Créé: 17.03.2016, 16h17)

Sondage

Le canton de Vaud a-t-il raison d'interdire la mendicité sur son territoire?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne