Jeudi 25 août 2016 | Dernière mise à jour 10:08

Argent facile Le voleur du Cézanne avait participé à «Qui veut gagner des millions»

L’un des auteurs du «casse du siècle» de Zurich en 2008 avait préalablement tenté sa chance dans la version serbe de «Qui veut gagner des millions», révèle la presse alémanique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Rasko Mladenovic avait remporté 1000 francs en Serbie à l’émission de télévision «Qui veut gagner des millions» avant de voler un Cézanne d’une valeur autrement plus importante (84 millions de francs), affirme mardi Blick.ch.

Le site du journal de boulevard en déduit que la somme remportée n’avait pas dû suffire à l’apprenti boulanger, qui avait calé à la dixième question.

Le 10 février 2008, il s’était donc présenté à la Fondation E. G. Bührle de Zurich encagoulé avec deux compères pour y dérober quatre toiles de maîtres, dont «Le garçon au gilet rouge» (1890) de Paul Cézanne. Deux des œuvres avaient été retrouvées la semaine suivante dans une voiture garée près de la clinique psychiatrique universitaire de Zurich. Ensemble, «Champ de coquelicots près de Vétheuil» (1879) de Claude Monet et «Branches de marronnier en fleurs» (1890) de Vincent van Gogh, valent 70 millions de francs.

Cachée dans une voiture

La police a pu mettre la main sur le Cézanne au moment de sa vente, alors qu’un acheteur (peut-être la police elle-même, murmure-t-on) tentait de l’acquérir pour 4,2 millions de francs. L'œuvre avait été dissimulée dans la tapisserie du toit d'une voiture.

Malgré la réussite de son «casse du siècle», la bande de malfrats avait eu du mal à trouver un acheteur pour leurs toiles. Du coup, Rasko Mladenovic avait finalement acheté un appartement dans la ville serbe de Cacak et ouvert une boulangerie. Son entourage l'a décrit comme très proche de sa famille, calme et assez économe, car il conduisait une voiture d’une trentaine d’années, rapporte Blick.ch.

L'une des quatre œuvres volées au musée zurichois est encore dans la nature. Il s'agit de «Ludovic Lepic et ses filles» (1871) d'Edgar Degas. Sa valeur est estimée à une dizaine de millions de francs.

L'enquête se poursuit donc après l'arrestation de Rasko Mladenovic et de son complice Ivan Pekovic, passant pour le chef de gang international dit des «Panthères Roses». Peut-être révélera-t-elle la cachette de la dernière toile?

(Créé: 24.04.2012, 15h41)

Sondage

Devoir passer devant un psy pour les tireurs et les chasseurs, est-ce nécessaire?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.