ACCUEIL 26.11.2014 Mis à jour à 21h11

Un funambule traverse les chutes du Niagara

Exploit

L'Américain Nik Wallenda vient d'entrer dans l'histoire: devant des dizaines de milliers de spectateurs médusés, il a traversé les chutes du Niagara sur un fil.

Mis à jour le 16.06.2012
Nik Wallenda a parcouru quelque 550 mètres au dessus du gouffre des chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord.

Nik Wallenda a parcouru quelque 550 mètres au dessus du gouffre des chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord.
Image: AFP

L'exploit de Nik Wallenda en vidéo

Galerie Photos

Les images du funambule qui a traversé les chutes du Niagara

Les images du funambule qui a traversé les chutes du Niagara
Un funambule de 33 ans, l'Américain Nik Wallenda, a traversé les célèbres chutes sur un fil d'acier, à 60 mètres au-dessus des eaux.

Partager & Commenter

Le funambule américain Nik Wallenda a réalisé vendredi soir son rêve de gosse: devant des dizaines de milliers de spectateurs médusés, il a traversé les chutes du Niagara sur un fil, entrant ainsi dans l’histoire.

Les spectateurs l’ont acclamé du côté canadien des chutes où il est arrivé peu après 22h40 (samedi 04h20 en Suisse), après avoir parcouru quelque 550 mètres au dessus du gouffre des chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord. Wallenda, 33 ans, extrêmement concentré, vêtu d’un pantalon noir et d’une veste rouge, s’était élancé une demi-heure plus tôt du côté américain.

A petits pas glissants, avec les chaussons à la semelle de daim spécialement créés par sa mère, il a tranquillement traversé, à 60 m au dessus des chutes au débit de 2800 m3/seconde. Jamais personne auparavant ne s’y était essayé. Il a fini en courant.

Une oreillette le reliait en permanence à son père au sol durant la traversée, et Walenda, filmé en direct par la chaîne de télévision ABC, échangeait avec lui ses impressions.

Un demi-douzaine de records mondiaux

«Mon Dieu, c’est incroyable, c’est à couper le souffle», a-t-il déclaré, peu après son départ, avant d’ajouter un peu plus tard qu’il était «vraiment mouillé», et avait du mal à voir avec la brume qui montait des chutes.

Il portait un harnais, pour la première fois de sa carrière, à la demande d’ABC, son principal sponsor, qui a retransmis l’événement en direct, avec un délai de sécurité de cinq secondes. Fidèle à sa parole, en dépit de l’espoir de certains de ses fans, il n’a pas enlevé son filin de sécurité. «Cela va être la nuit la plus excitante et la plus dangereuse de ma vie», avait-il écrit sur Twitter vendredi matin ce père de trois enfants, détenteur d’une demi-douzaine de records mondiaux, notamment pour ses exploits à vélo sur un fil. «Nous allons entrer dans l’histoire», avait également déclaré jeudi soir Nik Wallenda, très détendu et sûr de lui.

Septième génération d’artistes de cirque

La traversée a eu lieu de nuit, pour assurer une audience télévisée maximale. Les chutes étaient éclairées par d’énormes projecteurs. Au 19e siècle, quatorze acrobates avaient déjà tenté et parfois réussi le pari de la traversée de la rivère Niagara, jusqu’à son interdiction. Mais ils l’avaient fait en contrebas des chutes, dans un secteur plus calme.

Wallenda, basé à Sarasota en Floride, est de la septième génération d’une famille d’artistes de cirque, dont certains sont morts en exerçant leur art. Il a dédié cette traversée à son «inspiration», son arrière grand-père, mort à 73 ans en tombant d’un fil alors qu’il traversait entre deux immeubles à San Juan, sur l’île de Porto-Rico, en 1978. «C’est un mec génial», jubilait Lynne Wallace, 50 ans, agent de voyage canadien. «Et ça va aider le tourisme ici». Avec les médias sociaux, Wallenda estime qu’un milliard de personnes verront son image dans les 24 heures qui viennent.

Il s’est réjoui de l’impact de sa traversée sur les deux villes de Niagara Falls, l’Américaine et la Canadienne, qui espèrent bénéficier d’un boom du tourisme. Et déjà Wallenda est prêt pour un nouveau défi. Il a reçu, dit-il, l’autorisation de traverser le grand Canyon. Une distance trois fois plus longue que les chutes du Niagara. (ats/Newsnet)

Créé: 16.06.2012, 07h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Personnalitweet





Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!