ACCUEIL 24.4.2014 Mis à jour à 01h10

Comment vaincre ses phobies

Désensibilisation

Vous avez peur des serpents, grenouilles, araignées et autres bestioles? Rendez-vous ce week-end à Animalia, à Lausanne.

Par Pascale Bieri. Mis à jour le 18.10.2012 4 Commentaires

1/12 Sebastien Anex

   

ANIMALIA 

Une expo à deux têtes
C’est une exposition d’un genre nouveau que le Vivarium de Lausanne présentera ce week-end à Animalia. Plutôt que de s’articuler autour d’une multitude de reptiles et de mygales, comme c’est généralement le cas, elle s’ouvre sur deux entrées: «J’aime» et «J’ai peur». «L’idée, c’est de permettre aux visiteurs de découvrir cet univers selon un cheminement qui répond à leur attirance ou à leur appréhension», explique Michel Ansermet. Vous pourrez également profiter de l’exposition pour suivre des cours de désensibilisation.
Animalia, les 20 et 21 octobre à Beaulieu, Lausanne.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«Ce cours peut vous changer la vie», assure Michel Ansermet. Directeur du Vivarium de Lausanne, il propose des séances de désensibilisation à ceux qui paniquent à la vue de bestioles rampantes, grouillantes, voire sautantes. «Il y a peu, une jeune fille est venue me voir. Elle avait une telle phobie des grenouilles qu’à leur simple vue ses jambes se paralysaient. Il fallait la porter, loin du batracien, pour qu’elle puisse de nouveau marcher. Depuis, non seulement, elle n’a plus peur, mais en plus elle a des grenouilles à la maison.» Vraiment? Pour tester, Stéphanie, infographiste, qui a une réelle appréhension des araignées et des serpents, s’est prêtée au jeu. Dans un premier temps, Michel Ansermet l’interroge sur son angoisse. En l’occurrence, plutôt qu’une vraie phobie, il décèle du dégoût, la crainte d’être surprise, de perdre le contrôle. «Vous avez peur que l’araignée disparaisse? En réalité, elle ne va pas vite, c’est juste une impression due à ses huit pattes qui s’agitent en même temps. Et, si vous soufflez dessus, elle s’immobilise.»

De fait, comme l’explique Michel Ansermet, deux choses alimentent la panique. Tout d’abord, la surprise – une bestiole surgit sans qu’on s’y attende – et entraîne une montée d’adrénaline: «C’est cette dernière qui nous fait perdre tous nos moyens. Un bon moyen pour s’en extraire, c’est de prendre en photo ce qui nous fait peur», poursuit le spécialiste. Et, ensuite, le manque de connaissance. «Quand on ne connaît pas quelque chose, on en a peur et on ne se conduit pas de manière adéquate.» Première étape, donc, comblez cette méconnaissance. Et, là, Michel Ansermet est champion pour transmettre son savoir et sa passion. A tel point que Stéphanie se penche fascinée sur les images, puis s’avance à caresser l’ancienne peau d’une mygale – aussi douce qu’une fourrure de chaton – qui a mué. «C’est cool, non?» s’enthousiasme le directeur du vivarium, alors que Stéphanie s’apprête à laisser une petite araignée, puis une nettement plus grande, se balader sur elle. «Ça chatouille, mais c’est incroyable, ça ne me fait plus peur du tout!» dit-elle, hilare, après avoir tout de même acquis la certitude que les araignées qui vivent chez nous sont incapables de mordre la peau humaine.

Rebelote avec les serpents. Et même succès. Très rapidement, Stéphanie tient entre ses mains un petit puis un grand serpent. Allant même jusqu’au bisou final. Renseignements: Vivarium de Lausanne, 021 652 72 94. Prix des cours: 75 fr./heure. (Le Matin)

Créé: 19.10.2012, 08h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Jean Kabé

19.10.2012, 19:04 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 3

j'ai la phobie de mon percepteur, je dois faire comment sans qu'il vienne me chatouiller? Répondre


Tiffany Mondou

19.10.2012, 12:01 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 9

En France il n'y a aucune raison d'avoir peur ou de paniquer si un voisin vous apprend qu'il a des grenouilles, insectes, arachnides, ou reptiles chez lui. La réglementation est très claire et stricte en ce qui concerne leur maintien. Pour le reste un serpent n'est pas plus dangereux qu'un chien ou un chat, voire même moins puisqu'il est censé vivre dans son terrarium et ne pas en sortir. Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Buzz

Supplément partenaire