Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 13:24

Etats-Unis «Lilly» la biche va rester avec ses parents adoptifs

Recueillie tout bébé il y a cinq ans, une biche apprivoisée a réussi à faire plier les juges du Michigan qui s'étaient longtemps opposés à son adoption.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Renversée par une voiture sur une route du Michigan, un Etat du nord des Etats-Unis, la mère du petit faon n'a pas survécu. Une famille s'est alors occupée du bébé orphelin qui n'avait qu'«une espérance de vie de 15 minutes», selon l'officier de police présent sur les lieux. Mais «Lilly», ainsi rebaptisée par ses parents adoptifs, avait une bonne étoile. Elle a été cajolée et nourrie au biberon dans un salon cosy des environs. Et cela durant cinq ans.

Une page Facebook à la rescousse

Mais la loi en vigueur dans le Michigan n'autorise pas que l'on soit propriétaire d'animaux sauvages, à moins d'être éleveur. La gentille famille a donc remué ciel et terre pour pouvoir garder leur petite protégée à la maison. Une page Facebook et une pétition en ligne, qui a recueilli 16 000 signatures, ont réussi à faire plier les autorités qui ont, après des négociations de longue haleine, accordé aux adoptants la garde plénière de la petite biche orpheline.

Sous certaines conditions. Ils devront acheter chaque année un permis à 450 dollars, aller chez le vétérinaire régulièrement et clôturer leur enclos avec une barrière digne de ce nom. «Lilly» y sera sans aucun doute aussi bien que dans le salon. (Le Matin)

(Créé: 29.06.2013, 11h19)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.