Jeudi 1 septembre 2016 | Dernière mise à jour 02:02

Kenya Un éléphanteau sauvé des eaux par les adultes

Une touriste a filmé une charmante scène au bord de la rivière Ewaso Nyiro, gonflée par les pluies.

Mots-clés

La rivière se situe au sud du Kenya


Agrandir le plan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au cours d'un safari dans le parc naturel Ol Pejeta, Sandy Gelderman filmait un troupeau d'éléphants traversant la rivière Ewaso Nyiro. A cause des pluies récentes, l'eau était haute et les adultes du groupe ont dû entourer de leurs soins les plus petits, qui n'avaient pas leur fond.

Mais un bébé de 6 mois s'est tout de même fait emmener par le courant sur une dizaine de mètres, avant d'être rattrapé par sa mère dans un premier temps, aidée ensuite par un autre adulte. Il leur a fallu un moment pour réussir à dégager le petit, qui se rappellera longtemps de cette leçon de natation improvisée. (Le Matin)

(Créé: 14.05.2014, 11h07)

Sondage

Faire honte pour lutter contre l'alcoolisme, est-ce une bonne idée?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.