ACCUEIL 24.7.2014 Mis à jour à 12h33

Hermann Hesse est mort il y a 50 ans

Littérature

Hermann Hesse, mort il y a un demi-siècle, est l’un des auteurs de langue allemande les plus lus au monde. Il reste jusqu’à aujourd’hui le dernier Helvète à avoir reçu le Prix Nobel de littérature.

Mis à jour le 06.08.2012 2 Commentaires
L'écrivain suisse Hermann Hesse.

L'écrivain suisse Hermann Hesse.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Avec des oeuvres tirées à plus de 140 millions d’exemplaires dans le monde, Hermann Hesse est l’un des auteurs de langue allemande les plus lus au monde. Russe de naissance, il était citoyen suisse lors de sa mort il y a 50 ans, comme durant plus de la moitié de sa vie.

En 1946, Hesse devient le second prix Nobel de littérature suisse après Carl Spitteler, et reste jusqu’à aujourd’hui le dernier Helvète à avoir reçu la prestigieuse récompense. Ses oeuvres les plus connues, telles que «Siddharta «, «Le loup des steppes», «Narcisse et Goldmund» et «Le jeu des perles de verre» ont été rédigées alors qu’il résidait dans le village tessinois de Montagnola, où il a passé les 43 dernières années de sa vie.

Pourtant, aujourd’hui, c’est surtout la bourgade allemande de Calw, dans le Bade-Wurtemberg, qui est connue comme la ville de Hermann Hesse. L’écrivain y a vu le jour le 2 juillet 1877 et y a vécu, avec plusieurs interruptions, durant 17 années.

Des places et des rues y portent son nom. A l’occasion des 50 ans de sa mort, des bancs publics arborant des citations tirées de son oeuvre ont été installés. Un «Café Montagnola» rappelle même l’amour que portait l’auteur à son village tessinois.

Alors que Calw fait de son lien avec Hermann Hesse un argument touristique, au Tessin, le jardin de la Casa Rossa - où Hesse a trouvé l’inspiration pour écrire «Le jeu des perles de verre» - est menacé par un projet immobilier. Des recours et une pétition ont toutefois été déposés.

Il fallu beaucoup de temps pour que le «Zucchino» Hermann Hesse - le nom que réservent les Tessinois aux gens venant du nord des Alpes - soit véritablement accepté à Collina d’Oro, la commune dont fait partie Montagnola. Ce n’est que quelques semaines avant sa mort que l’écrivain y reçut la citoyenneté d’honneur.

Jeunesse à Bâle

Le Tessin n’était de loin pas la seule région de Suisse qu’Hermann Hesse appréciait. A l’âge de 4 ans, sa famille déménage à Bâle et y reste durant cinq ans. Son père travaille à la mission protestante de Bâle. Les Hesse reçoivent le droit de cité en 1883. Hermann y renonce quelques années plus tard pour pouvoir suivre des études au Bade-Wurtemberg.

Il revient à Bâle à 22 ans, après avoir quitté plusieurs écoles, effectué une tentative de suicide et deux séjours en clinique psychiatrique et fait un apprentissage de mécanicien et un autre de libraire.

De 1899 à 1903, il travaille dans plusieurs librairies bâloises, écrit des articles pour des revues et fréquente la scène culturelle de la ville. C’est là qu’il rencontre sa future femme, la photographe Mia Bernoulli, de neuf ans son aînée.

Le couple se marie en 1904, année où Hesse perce dans le monde littéraire grâce à «Peter Camenzind». Le couple déménage en Allemagne sur les bords du Lac de Constance et la famille compte bientôt trois enfants. Toutefois, Hermann Hesse entreprend de nombreux voyages à l’étranger afin de s’éloigner d’une vie de famille qu’il ressent comme oppressante.

Avec sa famille à Berne

En 1912, la famille revient en Suisse pour habiter à Berne. Hermann Hesse travaille à l’ambassade d’Allemagne et apporte son assistance aux prisonniers de guerre. Il publie le roman d’apprentissage «Demian».

L’écrivain soufre d’une grave crise après la mort de son père en 1916. Il commence une psychanalyse alors que son épouse souffre d’un «burn-out» et doit être traitée en psychiatrie. Les enfants sont placés et Hermann Hesse se rend seul au Tessin en 1919.

L’espace de création tessinois

Dans la Casa Camuzzi à Montagnola, Hermann Hesse réalise plus de 4000 aquarelles et des oeuvres marquantes telles que «Siddharta», «Le loup des steppes» et «Narcisse et Goldmund». Après sa séparation avec Mia, il est marié à Ruth Wenger de 1924 à 1927, avant une troisième union avec Nina Dolbin.

Le couple déménage en 1931 dans la Casa Rossa, également à Montagnola. Hermann Hesse travaille durant dix années sur «Le jeu des perles de verre». Sa créativité décline durant les 20 dernières années de sa vie: il écrit des nouvelles et des poèmes mais plus de romans. Il meurt le 9 août 1962 suite à un accident vasculaire cérébral. (ats/Newsnet)

Créé: 06.08.2012, 10h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Madeleine von Schallen

06.08.2012, 13:30 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Toute fleur se flétrit un jour, toute jeunesseSe fane. Ainsi fleurit tout degré de la vieFleurit chaque vertu comme chaque sagesseA son heure et n'atteindra pas l'éternitéLe coeur quand l'existence à nouveau l'y convieDoit être prêt pour les adieux, prêt à poursuivreUn objet différent sans larme avec fiertéChaque commencement recèle une magieQui sait nous protéger et qui nous aide à vivre Répondre



Sondage

Pensez-vous que Robert Downey Jr. mérite d'être l'acteur le mieux payé d'Hollywood?