Mercredi 28 juin 2017 | Dernière mise à jour 12:13

Sortie Etablissez la liste ultime des «Alien»

Cinq longs métrages ont été tournés avant «Alien - Covenant», dès demain sur nos écrans. Quel est votre classement?

Un slogan, toujours aussi percutant, inventé pour le premier «Alien».

Un slogan, toujours aussi percutant, inventé pour le premier «Alien». Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cinq ans après «Prometheus» et quelques hésitations quant à la tournure donner à la franchise, «Alien - Covenant» sort le 10 mai sur les écrans mondiaux. Un épisode signé Ridley Scott, initiateur de la saga.

Tout commence en 1979 avec «Alien - Le huitième passager», un «hou, fait moi peur!» dans l'espace rehaussé par une direction artistique de tout premier ordre avec, notamment, une immense contribution de l'artiste Hans Ruedi Giger dont la Suisse peut s'enorgueillir.

Ce film inaugural fut suivi en 1986 par «Aliens - Le retour» réalisé par un James Cameron martial dans lequel les Aliens pullulent et les marines sortent l'artillerie lourde. Certains le préfèrent à «Alien», d'autres pas...

En 1992, «Alien ³» fut confié à un jeune cinéaste prometteur, David Fincher, qui, dû surtout apprendre à survivre dans un chantier mal préparé: scénario pas fini, trop de fois retapé, manque de moyens, interventions parasites de la production... Avec à la clé un échec artistique et critique cuisant. Toujours bancal et renié par Fincher, le film trouve aujourd'hui quelques fans pour l'apprécier et le défendre.

En 1997, le cauchemar continue avec les clés de la réalisation données au français Jean-Pierre Jeunet qui tire la franchise vers un grotesque fantaisiste qu'il avait expérimenté avec son ex-complice Marc Caro. Très éloigné des canons hollywoodiens. La production s'échine de de son côté à faire rentrer le film dans le moule. Que pouvait-il sortir de bon d'une telle tension?

On passe sur les ineptes «Alien vs Predator» (2004) et «Aliens vs Predator - Requiem» (2007) qui n'ont d'intérêt que celui de leur concept: faire rencontrer deux monstres issus de deux franchises différentes. Hors sujet, donc.

En 2012, Ridley Scott revient au chevet de la série et explore les origines avec un «Prometheus» tantôt surprenant, tantôt décevant. Il parvient néanmoins a redonner à l'ensemble sa dignité malgré des facilités, des raccourcis... Et très peu de xénomorphes.

Le 10 mai prochain, Ridley Scott reste à la barre avec un «Alien - Covenant» qui a la lourde charge de convaincre pleinement ceux qui souhaitent voir la franchise revenir à l'épouvante viscérale qui a fait sa réputation et ceux qui souhaitent obtenir les réponses aux questions laissées en suspens dans «Prometheus».

Pour fêter ce retour, contribuez à l'établissement de la liste ultime des lecteurs du «Matin». Quel est votre «Alien» préféré? Quel est est celui que vous aimez le moins? Où placez-vous les autres?

Notre classement:

- Alien - Le 8ème passager, parce que c'est le premier et malgré certains effets et un rythme qui ont pris un coup de vieux.

- Prometheus, parce qu'il reste esthétiquement bluffant.

- Aliens - Le retour, parce qu'en matière de films d'action virils, Cameron n'a de leçons à recevoir de personne.

- Alien ³, parce que le talent de Fincher plane parfois sur quelques décombres.

- Alien - La résurrection, bon dernier et bien parti pour le rester.

Libre à vous bien sûr d'être en parfait désaccord avec cette hiérarchie. La balle est désormais dans votre camp. Si vous avez déjà validé votre contribution vous trouverez la synthèse ci-dessous.

(Le Matin)

Créé: 01.05.2017, 10h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.