Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 11:01

Télévision Les chaînes françaises jouent aux chaises musicales

Canal+, TF1, M6, France Télévisions et la TNT se livrent une guerre d’audimat sans fin. Cette compétition s’incarne en une valse d’animateurs et de programmes. Résumé des bouleversements majeurs de la rentrée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tout a commencé avec le départ de Laurence Ferrari du 20 heures sur TF1. Du jamais vu, pour un poste généralement confié pour de longues années. L’annonce est tombée il y a pile une semaine. C’est décidé, la présentatrice animera un talk-show sur la chaîne de la TNT Direct 8, du groupe Canal+.

Depuis, les présentateurs des TJ des chaînes concurrentes seraient dragués par la Une, à l’exemple de Laurent Delahousse de France 2. La chaîne publique avait réalisé un meilleur audimat que TF1 lors de la présidentielle française. Et son 20 heures flirte désormais avec l’audience de TF1.

Un affront que la première chaîne française n’est pas prête d'accepter. Selon les information du Figaro, le transfert du présentateur reviendrait toutefois à un coût trop élevé pour la chaîne du groupe Bouygues. Une solution interne (le maintien du remplaçant actuel, Gilles Bouleau, par exemple) pourrait être privilégiée.

Le «Grand Journal» chamboulé

Mais c’est du côté de Canal+ que le branle-bas de combat médiatique est le plus animé. La fidèle animatrice du Grand Journal Ariane Massenet quittera par exemple la grand-messe de Michel Denisot en septembre, après sept ans de service. Elle devrait remplacer Maïtena Biraben à La Matinale de la chaîne. Cette dernière animera pour sa part une émission alliant actualité et humour le samedi soir.

Les rumeurs sur le remplacement d’Ariane Massenet vont bon train depuis l’annonce de son départ. L’animatrice de France 5 Daphné Bürki (Les Maternelles et, en remplacement, C à vous) est pressentie au poste. De vraies chaises musicales, donc.

Côté émission politique, les réformes continuent avec en ligne de mire une nouvelle formule de l’émission d’Anne-Sophie Lapix Dimanche+, dans le meilleur des cas, voire sa suppression.

A la radio, Europe 1 se passera de l’animateur Nicos Aliagas dans son émission matinale, qui préfère se consacrer à ses mandats de TF1 et à ses interviews radio du week-end. Caroline Roux, animatrice de La Matinale de Canal+ depuis six ans, prendra sa place aux côtés de Bruce Toussaint.

Deux carrières compromises

L’avenir d’une autre vedette du PAF est en suspend: celui de Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande. Paris Match a assuré que son poste serait maintenu. Rien n’est sûr par contre du côté de Direct 8, sur laquelle la journaliste animait une émission politique, puis culturelle.

Une décision que regrette la principale intéressée, qui revendique son indépendance financière. N’étant pas mariée au chef de l’Etat français, Valérie Trierweiler doit subvenir aux besoins de ses trois enfants âgés de 14, 17 et 19 ans.

Même destin incertain pour Audrey Pulvar, compagne du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. La journaliste a laissé entendre sur Twitter qu’elle quitterait l’émission de France 2 «On n’est pas couché». Ceci quelques jours après que le président de France Télévisions lui a demandé de ne plus réaliser d’interviews politiques. (nxp)

(Créé: 05.06.2012, 15h02)

Sondage

Amener un chien en classe, est-ce un bien pour les élèves?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.