Jeudi 25 août 2016 | Dernière mise à jour 09:59

Paradis fiscaux Plus de 20'000 milliards de dollars non déclarés

Les fonds non déclarés placés à l'étranger font perdre chaque année 280 milliards de dollars de recettes fiscales aux états de la planète. L'auteur de cette estimation place la Suisse au premier rang des paradis fiscaux.

«Un énorme trou noir»: les fonds non déclarés planqués dans les paradis fiscaux. A l'image, la salle des coffres d'une banque. (archives)

«Un énorme trou noir»: les fonds non déclarés planqués dans les paradis fiscaux. A l'image, la salle des coffres d'une banque. (archives) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les riches de la planète détiennent entre 21'000 et 32'000 milliards de dollars de fonds dans les paradis fiscaux. Conséquence pour les états concernés: un trou de 280 milliards de dollars (soit autant de francs suisses) par année dans leurs recettes fiscales, estime le Réseau mondial pour la justice fiscale (Tax Justice Network) dans une étude publiée dimanche.

Ce manque à gagner constitue «un grand trou noir pour l'économie mondiale», relève l'auteur de l'étude, James S. Henry, cité par l'agence Reuters. Selon cet ancien chef économiste de McKinsey & Co, les fonds sous gestion dans les paradis fiscaux ont augmenté de 10% par année entre 2005 et 2010.

Trois banques suisses dans le «top 10»

A eux seuls, les 50 plus grands établissements actifs dans la gestion de fortune abritent 12'300 milliards de dollars, selon les estimations James Henry pour 2010, contre 7460 milliards en 2005. UBS et Credit Suisse occupent la tête du classement.

UBS reste l'établissement bancaire ayant au monde le plus de fonds sous gestion (955,6 milliards de dollars), quand bien même la croissance de ceux-ci est restée relativement faible, soit de 1,9% par année entre 2005 et 2010. Credit Suisse se classe désormais juste derrière (940,1 milliards), au terme d'une croissance annuelle de 12,3% durant la même période. Une troisième banque suisse figure au «top 10», avec la Banque Pictet & Cie, au 10e rang (459 milliards; +11,3%).

Bär en forte croissance

Il n'y a pas que des banques suisses à truster les premiers rangs. En troisième et quatrième place, HSBC (663,0 milliard; +14,7%) et Deutsche Bank (624,7 milliards; +13,7%) ont même enregistré des taux de croissance supérieurs à ceux des deux grandes banques helvétiques.

La palme revient toutefois à Julius Bär. Selon le classement, la banque privée zurichoise, désormais au 15e rang, est celle qui a connu la plus forte croissance de ses fonds sous gestion entre 2005 et 2010 (307,7 milliards; +27,9%), juste devant Well Fargo (510,0 milliards; +27,8%), au 8e rang. EFG International , qui a ses racines à Zurich, affiche de même une forte croissance (155,9 milliard; +25,8%).

On notera que feu la banque privée Wegelin, accusée d'avoir essayé de récupérer l'an dernier la clientèle américaine d'autres banques, apparaît au 48e rang du classement de Tax Justice Network, mais avec un recul de 2,4% en moyenne annuelle de ses fonds sous gestion, à 23,8 milliards de dollars (27,2 milliards en 2005). (nxp)

(Créé: 23.07.2012, 14h28)

Sondage

Devoir passer devant un psy pour les tireurs et les chasseurs, est-ce nécessaire?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.