Mardi 23 mai 2017 | Dernière mise à jour 04:54

Négociations 93% des produits du Mercosur dans le traité

L'Amérique du sud revoit à la hausse la part de sa production qu'elle met en jeu dans le traité de libre-échange avec l'UE.

Les présidents des pays du Mercosur (21 décembre 2015)

Les présidents des pays du Mercosur (21 décembre 2015) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Mercosur, marché commun sud-américain, a proposé à l'Union européenne un traité de libre-échange incluant 93% de sa production et attend sa réponse, a annoncé lundi le président de l'Uruguay Tabaré Vazquez.

Il reçoit jeudi son homologue français François Hollande.

«Les pays du Mercosur ont présenté la liste des produits et articles, (et) plus de 93% de ce que nous produisons, nous le mettons à disposition pour parvenir à un traité de libre-échange», a déclaré le dirigeant, dont le pays exerce la présidence temporaire du Mercosur.

En octobre, le Mercosur avait offert à Bruxelles d'inclure 87% de son marché dans un éventuel accord. Cependant, plusieurs pays de l'UE avaient rejeté l'offre, la jugeant insuffisante alors que l'UE souhaitait plutôt 91,5%.

«Protectionnisme agricole»

«Nous attendons que l'Union européenne décide», a indiqué Tabaré Vazquez, soulignant l'amplitude de la proposition formulée par les membres fondateurs du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay).

Les négociations en vue d'un traité de libre commerce entre UE et Mercosur ont repris en 2010 après une interruption de six ans. Selon Tabaré Vazquez, «maintenant c'est l'Union européenne qui a des problèmes (avec ce traité), surtout en raison de certains aspects liés au protectionnisme agricole».

«Il peut y avoir la France (parmi ces pays) mais aussi d'autres pays qui sont des producteurs d'aliments, qui voient cela comme une concurrence», a ajouté le président. (ats/nxp)

Créé: 23.02.2016, 02h31


Sondage

L'Italie a-t-elle raison de s'attaquer au tourisme de masse en limitant l'accès à certains sites?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters