Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 09:57

Année 2015 Bénéfice net en baisse de 1,2% pour HSBC

Le président de la banque, Douglas Flint, qualifie la performance de son groupe de «globalement satisfaisante».

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le géant bancaire HSBC a publié lundi un bénéfice net en recul de 1,2% sur l'exercice 2015. Il évoque des «bouleversements» de l'économie mondiale, en particulier la chute des cours des matières premières et l'essoufflement chinois.

Le bénéfice du groupe, qui vient d'annoncer qu'il ne transférerait pas son siège de Londres à Hong Kong, est ressorti à 13,52 milliards de dollars (13,4 milliards de francs), selon un communiqué à la Bourse de Hong Kong. Le chiffre d'affaires s'est lui effrité de 2,36%, à 59,8 milliards de dollars.

Dans le communiqué, le président de la banque, Douglas Flint, qualifie la performance de son groupe de «globalement satisfaisante». Et ce en dépit d'un bénéfice avant impôt de 18,9 milliards de dollars en 2015, alors que les analystes tablaient sur 21,8 milliards.

Panique sur les marchés

HSBC enregistre au 4e trimestre une perte avant impôts de 858 millions de dollars. Cinq analystes interrogés par Bloomberg avaient en moyenne tablé sur un bénéfice avant impôt de 1,95 milliard.

2015 a été une année compliquée sur le plan économique, en raison de l'effondrement des cours des matières premières lié notamment au ralentissement de la demande dans certaines grandes économies comme la Chine ou encore de mouvements de panique sur les marchés boursiers, notamment chinois.

Une banque «plus svelte»

Ébranlée par les scandales et des résultats financiers décevants, la banque HSBC avait annoncé en juin qu'elle se séparait de près de 50'000 employés dans le cadre d'un plan de restructuration planétaire. Celui-ci incluait la vente de ses activités au Brésil et en Turquie.

Cette cure d'amaigrissement visait à libérer des moyens afin de permettre à la plus grande banque européenne de s'ancrer davantage en Asie. Dans le communiqué, le directeur général, Stuart Gulliver, affirme que ces mesures de réduction des coûts ont «d'ores et déjà un impact». «HSBC est maintenant plus svelte», a-t-il dit.

Activités turques sauvées

Mais le groupe annonce aussi qu'il conservera finalement ses activités en Turquie. «Nous avons reçu de nombreuses propositions pour nos activités en Turquie depuis juin, mais aucune n'est apparue comme étant dans l'intérêt des actionnaires. Nous avons par conséquent décidé de conserver et de restructurer nos opérations en Turquie», a déclaré Stuart Gulliver.

De son côté, Douglas Flint a indiqué que la cession des activités brésiliennes était presque achevée.

(ats/nxp)

(Créé: 22.02.2016, 07h00)

Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.