Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 20:27

Aides Bruxelles débloque 35 millions d'euros pour les Palestiniens

L'Union européenne a débloqué lundi une aide de 35 millions d'euros pour améliorer les conditions de vie des Palestiniens dans les Territoires occupés par Israël.

Catherine Ashton et le Premier ministre palestinien Salam Fayyad.

Catherine Ashton et le Premier ministre palestinien Salam Fayyad. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton et le Premier ministre palestinien Salam Fayyad ont signé un accord à Bruxelles permettant de financer, à hauteur de 22 millions d'euros, une station d'épuration des eaux en Cisjordanie et de moderniser, à hauteur de 13 millions d'euros, le seul point de passage frontalier entre Israël et Gaza pour les marchandises.

"Grâce à cet investissement, l'UE contribuera de manière significative à l'amélioration des conditions de vie de la population palestinienne par le biais de deux projets distincts en Cisjordanie et dans la bande de Gaza", s'est félicité Mme Ashton au cours d'un point de presse avec Salam Fayyad.

Cet accord intervient avant une réunion des pays aidant financièrement le peuple palestinien prévue pour mercredi à Bruxelles.

Dans un rapport publié en vue de cette réunion, l'ONU affirme que "le progrès de l'édification d'un Etat palestinien fait face à un danger accru" et appelle les donateurs à "hâter leurs contributions" et Israël à mettre en oeuvre les accords conclus avec l'Autorité palestinienne pour "renforcer la collecte des recettes et minimiser l'évasion" fiscale.

Aide supplémentaire demandée

Se déclarant "très inquiet par la très difficile situation financière de l'Autorité palestinienne", le coordinateur de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, "appelle les donateurs à tenir leurs engagements et hâter leurs contributions", selon un communiqué.

La Banque mondiale a prévenu la semaine dernière que les difficultés budgétaires de l'Autorité palestinienne dues aux restrictions israéliennes et à la baisse de l'aide internationale "mettaient en péril les gains" enregistrés ces dernières années.

Le FMI a appelé à une aide supplémentaire rapide des pays donateurs.

Les deux institutions financières soulignent que l'Autorité palestinienne manque de plus de 500 millions de dollars (410 millions d'euros) pour boucler son budget pour 2012.

Elles insistent sur l'application de l'accord entre les deux ministères des Finances, susceptible de réduire substantiellement le déficit budgétaire, rappelant que l'Autorité tire quelque 70% de ses recettes des taxes douanières collectées pour son compte par Israël. (afp/nxp)

(Créé: 19.03.2012, 21h08)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité