Lundi 5 décembre 2016 | Dernière mise à jour 13:23

franc fort Coop et Manor veulent l'euro à au moins 1,30 franc

Afin de lutter contre le tourisme d'achat dans les zones frontalières, Coop et Manor demandent une nouvelle intervention de la Banque nationale suisse (BNS) pour affaiblir encore le franc.

Le patron de Coop Joos Sutter,saluerait un cours plancher arrêté à 1,30 franc.

Le patron de Coop Joos Sutter,saluerait un cours plancher arrêté à 1,30 franc. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Tant que que l'euro ne vaudra pas 1,30 franc, le commerce de détail souffrira d'un désavantage compétitif vis-à-vis de l'étranger», a indiqué Bertrand Jungo, patron de Manor, dans une interview accordée au SonntagsBlick. C'est pourquoi il se dit convaincu de la nécessité d'une nouvelle action de la BNS.

Son homologue de Coop, Joos Sutter, a délivré un message identique dans les colonnes de la SonntagsZeitung. «Mesuré au pouvoir d'achat, un cours de 1,20 franc pour un euro apparaît encore trop bas. Un taux de change minimum fixé à 1,45 franc nous aiderait».

«Mais un tel niveau n'est pas réaliste», admet le successeur de Hansueli Loosli depuis septembre dernier à la tête du groupe bâlois. «Nous ne sommes pas naïfs, en revanche nous saluerions un cours plancher arrêté à 1,30 franc.»

Achats transfrontaliers

Au-delà de l'attrait de la force du franc pour aller effectuer ses achats en zone frontalière, les patrons de Coop et Manor plaident en faveur d'un allongement des heures d'ouverture en Suisse. Joos Sutter parle d'une nécessité pour répondre à l'offre existant de l'autre côté de la frontière.

Etabli également à Bâle, Manor prend l'exemple des ouvertures en Allemagne. «En décembre, des magasins y étaient même ouverts jusqu'à minuit», constate Bertrand Jungo, pour qui du coup les clients peuvent passer la frontière une fois les enseignes bâloises fermées.

Bertrand Jungo ne demande pas une libéralisation totale en Suisse, mais la possibilité de laisser ouverts les magasins jusqu'à 20 heures du lundi au samedi. Pour sa part, Joos Sutter propose de diminuer le montant de 300 francs autorisé actuellement pour les achats de produits alimentaires à l'étranger.

(ATS/nxp)

(Créé: 02.01.2012, 12h39)

Sondage

Offrir une prime aux employés qui ne sont jamais malades vous semble-t-il correct?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.