ACCUEIL 31.8.2014 Mis à jour à 10h00

Ethical Coffee salue l’essor de la concurrence

Guerre des capsules

Le directeur d'Ethical Coffee Company en France se réjouit de l’arrivée de Migros et Coop, via Fust, sur le marché des dosettes de café... et de la réaction de son vieil adversaire Nestlé.

Mis à jour le 30.05.2012
ARCHIVES Jean-Paul Gaillard dit suivre avec un intérêt amusé les réactions de Nestlé quant à l’arrivée des nouveaux concurrents.

ARCHIVES Jean-Paul Gaillard dit suivre avec un intérêt amusé les réactions de Nestlé quant à l’arrivée des nouveaux concurrents.

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Jean-Paul Gaillard, directeur d’Ethical Coffee Company (ECC), voit d’un bon œil le renforcement en Suisse de la concurrence dans le domaine des capsules de café Nespresso- compatible. Il se réjouit de ce qu’il appelle une «très positive segmentation du marché».

L’entrepreneur réagit ainsi à l’annonce lundi de l’arrivée de Migros et Fust, la chaîne d’électronique et d’électroménager de Coop, sur le marché des dosettes de café compatibles avec les machines Nespresso (Nestlé). Le choix s’accroît pour le consommateur, avec celles déjà proposées par Denner (Migros).

«Nous assistons à une dynamisation du marché par une augmentation de la concurrence, et c’est tant mieux», a indiqué le Valaisan, directeur et fondateur d’ECC.

«Bien que pour l’instant nous ne puissions pas commercialiser nos produits sur le territoire suisse, le marché national et les développements qui y ont trait nous intéressent au plus haut point», assure Jean-Paul Gaillard.

Sous le coup de mesures superprovisionnelles imposées par le Tribunal cantonal vaudois suite à une plainte de Nestlé et de Nespresso, le fabricant de capsules biodégradables attend une décision finale, dont la charnière se situe désormais au Tribunal fédéral.

«L’arrivée de nouveaux concurrents en France nous avait permis de multiplier nos ventes, la segmentation du marché représentant toujours une bonne nouvelle pour l’essor de la branche», insiste Jean-Paul Gaillard.

Un passionnant «jeu d’échecs»

Pour le directeur d’ECC, les nouveaux venus ne jouent pas dans la même cour. «Chez Fust et Migros, on peut clairement supposer que les capsules sont moins chères grâce à un traitement moins coûteux et une torréfaction de moins bonne qualité que chez Nespresso et, surtout, ECC.»

«Il existe désormais en Suisse des capsules de café de moins bonnes qualité mais moins chères, avec un ADN de produit de masse», note-il. Jean-Paul Gaillard, habitué à ferrailler avec Nestlé et Nespresso, dit suivre avec un intérêt amusé les réactions de ses détracteurs quant à l’arrivée des nouveaux concurrents.

«Migros est tout simplement le plus gros client de Nestlé et Coop, qui vient de conclure un accord avec les capsules Nespresso après nous avoir fait faux bond, commercialise maintenant ses propres produits par le biais de sa filiale Fust», poursuit l’entrepreneur. Un passionnant «jeu d’échecs», dont le Valaisan se réjouit de suivre le déroulement. La question est de savoir si Nestlé attaquera en justice Migros et Fust, comme il l’a fait avec Denner et ECC il y a plusieurs mois. Ou si le groupe alimentaire vaudois n’osera pas fâcher ses clients.

«Le tribunal de St-Gall a autorisé Denner à vendre en Suisse des capsules compatibles avec les machines Nespresso, mais, en ce qui nous concerne et sur les mêmes bases, des mesures superprovisionnelles nous l’interdisent», rappelle Jean-Paul Gaillard.

A la conquête de l’Europe

Bien que momentanément interdit de vente en Suisse, Ethical Coffee Company asseoit sa présence sur le marché français. A la mi- avril, le contrat d’exclusivité qui le liait au distributeur Casino est arrivé à échéance et ECC vend dorénavant ses produits sous sa propre marque Espresso.

Depuis plusieurs semaines, l’entreprise de Jean-Paul Gaillard est entrée chez le distributeur Auchan. De plus, elle commercialisera ses capsules biodégradables chez Carrefour dès le 1er juin.

Outre-Rhin, le fabricant de dosettes vend ses produits chez les distributeurs Spar et Rewe. En plus de la France et de l’Allemagne, les capsules d’ECC sont commercialisées dans une dizaine d’autres pays européens, dont l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Autriche et la Grande-Bretagne.

Le président d’ECC a par ailleurs indiqué que l’ouverture d’une usine en Suisse ne sera pas possible avant la levée des interdictions imposées à l’entreprise sur le marché helvétique. (ats/Newsnet)

Créé: 30.05.2012, 09h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Les gains de la Loterie suisse devraient-ils être nets d'impôt?