Samedi 27 mai 2017 | Dernière mise à jour 21:05

A sec Étranglée, Morgins quémande

Les remontées mécaniques n’ouvriront pas cet été. Voire cet hiver. La faute à une trésorerie chancelante. Un appel aux dons est lancé pour sauver le domaine valaisan.

Le télésiège de La Foilleuse, point de départ pour accéder au domaine skiable. Fermé jusqu’à quand?

Le télésiège de La Foilleuse, point de départ pour accéder au domaine skiable. Fermé jusqu’à quand? Image: Maxime Schmid

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quelques lignes lâchées sur la home page du site des remontées mécaniques. Et c’est toute une communauté qui tremble: «Télémorgins-Champoussin SA n’est pas en mesure d’ouvrir ses installations durant l’été 2017. Après quatre hivers difficiles, la SA est en proie à de grandes difficultés financières.»

Suit un lien Soutien à l’attention des partenaires, des clients et des amis de la station. Son contenu témoigne de la gravité de la situation: «trouver des solutions urgentes», «recherche importante de fonds» et, surtout, «pouvoir ouvrir les installations l’hiver prochain» ou encore «rendre pérenne une exploitation du domaine durant les années à venir». L’appel aux dons est lancé. Un crowdfunding pas même déguisé, signé par les décideurs de Télémorgins-Champoussin (TMC).

Plus de liquidités

Président du conseil d’administration de TMC, Nicolas Rey-Bellet ne peut que confirmer l’état désastreux des finances. Ce n’est pas la fermeture de cet été – une première – mais, pire encore, celle de l’hiver prochain et l’avenir de la station de moyenne altitude qui sont en jeu: «Nous arrivons en fin de concession le 1er décembre 2017. Nous fermons le télésiège de La Foilleuse (ndlr: départ du domaine) cet été pour répondre aux exigences de l’Office fédéral des transports. Les travaux sont planifiés de juin à octobre. Pour financer ces mises en conformité incontournables, Télémorgins-Champoussin ne peut plus puiser dans ses réserves.»

D’où ce lancement de soutien auprès du grand public et cette espérance de manne citoyenne (dons, prêts, actions). «Nous pouvons fractionner, mais idéalement, nous devons réunir 1,8 million, concède M. Rey-Bellet. Après quatre hivers terribles, nous n’avons plus suffisamment de liquidités pour les travaux de cet été. On peut encore assurer les salaires. Plus largement, notre business plan comprend l’entier du domaine et l’acquisition de canons à neige. Nous ne pouvons plus perdre 1 million par Noël.»

Vendredi 5 mai, les responsables des remontées mécaniques de Morgins ont convoqué les hôteliers, les commerçants et les résidents secondaires pour aborder cette délicate problématique. «Ils ont eu une bonne prise de conscience. Le premier signal doit venir des gens de Morgins. Nous devons trouver des solutions avec tous les partenaires; avec les autres stations des Portes-du-Soleil (ndlr: le management est déjà bicéphale avec Télé Champéry-Crosets), nous ne sommes plus dans une logique de concurrence; avec les banques aussi. Et l’État du Valais.»

Pour le président Nicolas Rey-Bellet, l’arrosage ne sert à rien, faisant allusion à l’investissement à fonds perdu de 157 millions, voté par le Grand Conseil en février dernier. «Nous avons besoin de l’économie du canton. Nous sommes une colonne vertébrale. Nous devrions bénéficier d’un observatoire très précis, qui rapprocherait les stations individuelles», conclut le boss de Télémorgins-Champoussin.

Image écornée

Cette actualité écorne inévitablement l’image de Morgins et sa marque. Non seulement celle de la station, mais également et dans l’immédiat celle de la planète bike que les acteurs touristiques développent depuis des années pour la saison estivale. Les pentes morginoises, très courues par les riders (VTT de descente en particulier), risquent bien d’être désertées au profit de celles de Champéry. Ou de Châtel, de l’autre côté de la frontière. (Le Matin)

Créé: 19.05.2017, 06h45


Sondage

Aimeriez-vous travailler à temps partiel?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.