ACCUEIL 19.12.2014 Mis à jour à 19h07

La crise a peu d'influence sur les vacances d'été des Suisses

Tourisme

Les tour-opérateurs suisses ont constaté à fin mai une hausse des réservations pour les vacances d'été, d'après un sondage de la Fédération Suisse des Agences de Voyages.

Mis à jour le 04.06.2012

Image: ARCHIVES/AFP

Partager & Commenter

La plupart des tour-opérateurs de Suisse enregistre une hausse des réservations pour cet été par rapport à l'an dernier.

«Nous avons plus de réservations mais les prix de toutes les offres ont baissé», affirme Claude Piaget, directeur de l'agence de voyages neuchâteloise Croisitour. «En conséquence, nos clients jouissent de plus vastes possibilités, mais nous, nous gérons davantage de dossiers et gagnons moins.»

Le nombre de passagers enregistrés cette année est jusqu'à 9% supérieur à celui de l'an dernier chez les agences interrogées, révèlent les résultats du sondage de la Fédération Suisse des Agences de Voyages (FSA) publiés lundi. Une hausse qui en général suffit à satisfaire les voyagistes, malgré des niveaux de prix jusqu'à 20% plus bas que l'an dernier et qui plombent leurs chiffres d'affaires.

Les deux plus grosses agences de Suisse entrent dans ce cas de figure. Chez Kuoni, les prix des vacances balnéaires autour de la Méditerranée ont baissé de 20%, alors que chez la compagnie de voyage du groupe Migros, Hotelplan, les tarifs de toutes les offres ont diminué de 5 à 20% par rapport à l'année dernière.

Chiffres d'affaires fluctuants

D'après le sondage, chez la plupart des tour-opérateurs, les chiffres d'affaires ont légèrement fléchi, même si une minorité d'agences affichent des taux de croissance allant jusqu'à 2%.

«Nos réservations ont légèrement grimpé, tout comme notre chiffre d'affaires», assure Raphaël Lathion, directeur commercial de l'agence valaisanne Lathion Voyages. «Je pense que nos clients, en majorité des familles de la région qui réservent chez nous depuis une ou deux générations, nous font confiance et demeurent très fidèles à l'entreprise du fait de cette proximité.»

Une particularité valaisanne? Plus généralement, le sondage de la FSAV indique que les voyageurs seraient aujourd'hui plus enclins à réserver en Suisse qu'à l'étranger, étant donné que les tour- opérateurs helvétiques, profitant de prix d'achats meilleur marché, répercutent sur eux les avantages liés au change. Mais les progressions du chiffre d'affaires en 2012 restent jusqu'ici l'exception.

Comme Croisitour, qui constate un taux en léger recul. «Les résultats de cette année, un peu en-dessous des précédents, sont, en plus de la conséquence de la baisse des prix, celle de l'instabilité politique dans certains pays. Par exemple, personne n'a été tenté par nos traditionnelles offres de vacances balnéaires et circuits en Egypte», précise Claude Piaget.

Effets positifs du franc fort

Malgré le peu de succès des ventes pour la Tunisie et l'Egypte chez Croisitour, le sondage de la FSAV a relevé les meilleures progressions globales pour ces deux pays, moins instables qu'il y a douze mois. «Les offres en lien avec l'Afrique du Nord qui ont fléchi sont celles touchant les capitales et les zones instables», constate Raphaël Lathion. «Mais nous, nous enregistrons plutôt de belles améliorations pour ces régions.»

Concernant la Grèce, presque tous les sondés s'accordent pour dire que rallier les îles avec des vols charters motive davantage les clients qu'un passage obligé par Athènes. Les Etats-Unis et le Canada, où le dollar demeure toujours faible face au franc, restent des destinations à succès. «A part l'Amérique du Nord, l'Espagne, les Canaries ainsi que la Turquie sont très prisées cette année», ajoute Claude Piaget.

Selon les sociétés interrogées, c'est surtout grâce au franc fort que davantage de clients sont enregistrés à fin mai par rapport à l'an dernier. Le taux plancher pour l'euro fixé à 1,20 franc par la Banque nationale suisse (BNS) influe positivement, relèvent l'ensemble des tour-opérateurs.

Réservations à court terme

«Nous essayons de pousser nos clients à réserver tôt et à profiter des réductions», affirme le directeur de Croisitour. Pour Raphaël Lathion, les réservations à court terme concernent surtout une clientèle jeune: «Beaucoup réservent soit très tôt pour bénéficier des rabais anticipés, soit à la dernière minute.»

Un point que relève aussi le sondage de la FSAV. Quant aux réservations sur Internet, elles ne représenteraient en réalité qu'une part de marché oscillant entre 10% et 16%, selon cet organisme. (ats/Newsnet)

Créé: 04.06.2012, 16h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons