Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 10:13

World Economic Forum 2012 «Le capitalisme actuel est mort»

Les 2600 participants du World Economic Forum se pencheront dès mercredi à Davos sur la crise de la dette et les mutations actuelles dans le monde.

Le capitalisme, sous sa forme actuelle, n'a plus sa place dans le monde qui nous entoure, juge Klaus Schwab.

Le capitalisme, sous sa forme actuelle, n'a plus sa place dans le monde qui nous entoure, juge Klaus Schwab.

Galerie photo

Les participants au WEF 2012 à Davos

Les participants au WEF 2012 à Davos Le Forum économique mondial de Davos accueille cette année encore une large brochette de politiciens, représentants de l’économie et des organisations non gouvernementales.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Alors que la chancelière allemande Angela Merkel prononcera le discours inaugural et que le Premier ministre britannique David Cameron sera aussi présent, la délégation française fait pâle figure.

Ni le président Nicolas Sarkozy ni le Premier ministre François Fillon ne sont annoncés. Seuls le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie François Baroin et le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé prendront part à l'événement, qui se tiendra jusqu’au 29 janvier.

Cette 42e édition aura lieu à la veille d'un nouveau sommet européen crucial pour la zone euro, engluée dans la crise de la dette depuis fin 2009. Celle-ci occupera sans doute les débats.

Concentrés sur la gestion

L'attention s'est concentrée sur la gestion de la crise. Or le fait que le monde continue de changer fondamentalement est presque passé inaperçu, déplore Klaus Schwab, président et fondateur du WEF.

Nous vivons dans un monde en pleine mutation, mené par les forces géopolitiques, économiques, sociales et technologiques, a lancé le professeur allemand, en présentant les points forts de la manifestation. Celle-ci aura pour thème cette année «la grande transformation, mettre en forme de nouveaux modèles».

«L'ancien modèle était le capitalisme, le nouveau est le talent. (…) Le capitalisme, sous sa forme actuelle, n'a plus sa place dans le monde qui nous entoure», a déclaré Klaus Schwab.

Responsabilité sociale

«Nous avons échoué à retenir les leçons de la crise financière de 2009. Une transformation mondiale doit avoir lieu d'urgence et cela doit commencer en rétablissant une notion de responsabilité sociale», a poursuivi Klaus Schwab.

«Nous avons omis d'investir dans l'avenir, sous-estimé la cohésion sociale et risquons de perdre la confiance des générations futures», a-t-il prévenu. Son souhait: que l'édition 2012 soit plus qu'un Forum économique, mais un Forum consacré à l'avenir de l'humanité. (ATS/nxp)

(Créé: 19.01.2012, 10h52)

Sondage

Faut-il continuer à explorer l'univers?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.