ACCUEIL 29.7.2014 Mis à jour à 22h33

Le cleantech suisse veut mettre Los Angeles au vert

Suisse-Etats-Unis

Une délégation d'entreprises suisses a achevé vendredi un voyage de deux jours à Los Angeles. Une ville qui se profile clairement en faveur d'un développement écologique.

Mis à jour le 12.11.2012
Le port de Los Angeles est le plus grand des États-Unis.

Le port de Los Angeles est le plus grand des États-Unis.
Image: AFP

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le port et les transports publics de la métropole californienne sont en pleine mue écologique, une aubaine pour l'industrie cleantech helvétique.

«Il existe des opportunités énormes en Californie, mais aussi dans le reste des Etats-Unis», a indiqué vendredi à l'ats Martin Von Walterskirchen, le directeur du Swiss Business Hub USA, l'organe de promotion économique de la Confédération aux Etats-Unis qui est à l'origine du séjour.

En matière de technologies vertes, «les besoins du marché américain correspondent à ce que les entreprises suisses ont à offrir. Le savoir-faire suisse est reconnu aux Etats-Unis et nos partenaires nous ont encouragés à leur présenter des entreprises», note pour sa part Nico Lauer, responsable des marchés cleantech pour le Swiss Business Hub USA.

A l'avant-garde

La Californie est à l'avant-garde en ce qui concerne la défense de l'environnement. En 2006, l'Etat a adopté une loi visant à réduire d'un quart les rejets de gaz à effet de serre à l'horizon 2020.

La nouvelle législation a poussé l'agglomération de Los Angeles à repenser la manière dont ses infrastructures fonctionnent. Le très polluant Port de Los Angeles, le plus grand des Etats-Unis, s'est engagé dans un important programme de modernisation pour réduire ses émissions.

Du côté des transports publics, les choses bougent également. La ville de Los Angeles prévoit d'investir des milliards de dollars ces dix prochaines années pour douze grands projets d'extension de son réseau de transports en commun, notamment de métro.

Ouvrir des portes

Les six entreprises suisses qui se sont rendues sur place, toutes des PME, ont pu rencontrer des représentants du port et des transports publics ainsi que des représentants des autorités et faire connaître leurs produits.

«Un tel voyage ouvre des portes, permet d'approcher tout de suite les bonnes personnes, notamment pour se lancer dans le processus d'homologation d'un produit», note Erich Vogt, de l'entreprise bernois Duap, spécialisée dans les systèmes d'injection.

Erich Vogt est enthousiaste. Les autorités ont montré de l'intérêt pour une technologie de Duap qui permet de réduire les émissions des moteurs diesel. Ces derniers sont largement utilisés dans le port notamment sur les camions, les locomotives et les bateaux. «Nous avons reçu un e-mail de suivi des personnes concernées le soir même de la rencontre», indique-t-il.

D'autres entreprises ont déjà obtenu des entretiens additionnels. C'est le cas de Molinari Rail, une société d'ingénierie et de conseil active dans les solutions pour systèmes ferroviaires, basée à Winterthour (ZH).

Un peu de patience

«Évidemment, il faut être capable de transposer son expérience européenne pour l'adapter au marché et à la culture américains. Mais je vois que c'est possible», dit Michele Molinari. «Il faut aussi être sur place, avoir des partenaires locaux, savoir comment tout cela fonctionne. Nous allons devoir revenir plusieurs fois avant de pouvoir nous lancer, faire un pas après l'autre», précise-t-il.

Il y a donc un certain nombre d'obstacles à surmonter. «Les PME doivent faire certifier leurs technologies avant de pouvoir entrer sur le marché. Il s'agit d'un environnement très sophistiqué, il faut être prêt à faire ses preuves et à affronter beaucoup de démarches administratives», résume Nico Lauer.

«Le processus prend au moins une année», ajoute-t-il, tout en soulignant que les chances pour les produits suisses sont bien réelles. Le Swiss Business Hub entend d'ailleurs continuer sur sa lancée. Il prévoit de réitérer l'expérience à Los Angeles avec un nouveau groupe d'entreprises au printemps 2013. Deux autres voyages, à Altanta et à Boston, sont également déjà programmés.

(ats/Newsnet)

Créé: 12.11.2012, 11h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment