Mardi 6 décembre 2016 | Dernière mise à jour 20:08

Biotechnologie Le groupe bâlois Actelion va supprimer jusqu'à 135 emplois

La multinationale bâloise va supprimer jusqu'à 135 emplois dans la recherche et développement et dans l'administration, dont 115 à Allschwil (BL)

Le groupe Actelion emploie plus de 2500 collaborateurs à travers le monde, dont plus de 1000 à Allschwil.

Le groupe Actelion emploie plus de 2500 collaborateurs à travers le monde, dont plus de 1000 à Allschwil. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Actelion annonce jeudi un programme de réduction de coûts pour fin 2012. Le groupe biotechnologique bâlois va supprimer jusqu’à 135 emplois dans la recherche et développement et dans l’administration, dont 115 à Allschwil (BL).

Le programme de réduction de coûts permettra à Actelion de faire face aux nombreux défis auxquels l’entreprise est confrontée actuellement, indique-t-elle dans un communiqué. Le groupe souffre de la force du franc, de la concurrence accrue aux Etats-Unis et de l’environnement de prix à la baisse en Europe.

«Nous devons actuellement poser des jalons de notre future croissance. Nous devons maintenir notre capacité bénéficiaire en tirant partie des chances de croissance à long terme tout en prenant parallèlement des mesures à court terme pour augmenter le résultat», a déclaré Jean-Paul Clozel, CEO d’Actelion, cité dans le communiqué.

Le groupe va réorienter ses activités de recherche et développement et se concentrer à l’avenir sur les maladies rares et les spécialités médicales. Il estime ainsi pouvoir créer les conditions d’investissement pour optimiser ses chances dans le marché du traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire. Plan social

La restructuration commencera à fin 2012 et se renforcera durant 2013. Avec la réorientation du pipeline de projets, des adaptations organisationnelles seront introduites, ajoute le groupe.

Actelion compte réduire en partie ses emplois grâce aux fluctuations naturelles et à des mesures de retraites anticipées. L’entreprise a démarré une consultation avec les représentants du personnel. A l’issue du processus de consultation, Actelion proposera un plan social. Le groupe emploie plus de 2500 collaborateurs à travers le monde, dont plus de 1000 à Allschwil.

Les charges liées à la restructuration ne pourront être chiffrées en partie qu’à l’issue du processus de consultation avec le personnel et ne seront donc que partiellement comptabilisées dans le bilan 2012.

Le groupe bâlois a essuyé en 2011 une perte nette de 146,3 millions, contre un bénéfice de 390,6 millions un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a reculé de 7% à 1,8 milliard.

(ats/nxp)

(Créé: 12.07.2012, 10h15)

Sondage

Manuel Valls a-t-il une chance de devenir président?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.