ACCUEIL 2.9.2014 Mis à jour à 08h25

Le marché suisse de l’immobilier en légère accalmie

Conjoncture

L'indice UBS des bulles immobilières a enregistré au 2e trimestre 2012 son premier recul depuis quatre ans. Toutefois, le recul est si faible qu'il ne s'agit que d'une légère accalmie, ont expliqué vendredi les experts

Mis à jour le 03.08.2012
Un immeuble en construction à Carouge. (Archives)

Un immeuble en construction à Carouge. (Archives)

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Le marché suisse de l’immobilier connaît une légère accalmie, à en croire l’indice des bulles immobilières UBS. Celui-ci a enregistré au deuxième trimestre son premier recul depuis quatre ans, affichant une baisse de 0,13 point pour s’établir à 0,82 point.

Le recul des prix proposés associé à l’augmentation des revenus et des prix à la consommation stables ont stoppé la forte tendance à la hausse, a indiqué vendredi UBS dans un communiqué.

Les prix proposés pour les logements en propriété ont baissé de 1,6% par rapport au trimestre précédent et ceux pour les maisons individuelles de 0,5%. La demande dans l’immobilier en tant qu’investissement semble s’être stabilisée à un niveau élevé, constate UBS.

Toujours le boom

Le marché de l’immobilier reste toutefois clairement dans une phase de boom. La baisse enregistrée au 2e trimestre ne préfigure pas un retournement de tendance, compte tenu des conditions de financement historiquement avantageuses, de la forte croissance démographique et d’une conjoncture intérieure solide.

Les exigences minimales entrées en vigueur le 1er juillet pour le financement des hypothèques devraient néanmoins atténuer la demande de logements en propriété et faire baisser les taux de croissance des prix aux prochains trimestres, estiment les experts d’UBS.

Les régions de Zurich, Genève et Lausanne restent les plus risquées en raison de leur importance nationale. Les grandes agglomérations de Zoug, du Pfannenstiel (ZH), de March (SZ), Vevey, Morges, Nyon (VD) et du Zimmerberg (ZH) ainsi que les régions touristiques de Davos et de Haute-Engadine (GR) figurent également dans les régions à risque. (ats/sipa/Newsnet)

Créé: 03.08.2012, 09h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Les gains de la Loterie suisse devraient-ils être nets d'impôt?



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne