Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 20:44

Blanchiment Le président kazakh a-t-il déposé de l'argent sale dans nos banques?

Une plainte portant sur le détournement par Noursoultan Nazarbaiev et son gendre de quelque 400 millions de francs suisses dans des établissements bancaires suisses a été déposée à Berne.

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaiev (ici avec le président iranien) est soupçonné d'avoir blanchi de l'argent en passant par des banques suisses. Sa fille Dinara Kulibayeva est propriétaire d'une maison à Cologny (GE).

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaiev (ici avec le président iranien) est soupçonné d'avoir blanchi de l'argent en passant par des banques suisses. Sa fille Dinara Kulibayeva est propriétaire d'une maison à Cologny (GE). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette plainte s'ajoute à une procédure en cours concernant 600 millions d'euros, portant le total des fonds détournés à un milliard de francs suisses (830 millions d'euros). La plainte contient deux volets.

Le premier concerne une opération montée par le gendre du président Nazarbaiev, Timur Kulibayev. Alors qu'il en était le vice-président, il aurait racheté en 2004 des parts de la société étatique KazMunaiGaz pour 30 millions de dollars, puis les auraient revendues deux ans plus tard à une holding privée pour 340 millions de dollars, a expliqué l'avocat des plaignants, Me Bruno de Preux, confirmant une information du journal Matin Dimanche. Selon l'hebdomadaire, la plus-value a été déposée chez BNP Paribas à Genève, sur le compte de la société Oilex, contrôlée par un homme de paille de M.Kulibayev.

Le second volet de la plainte concerne le président Nazarbaiev, qui se serait enrichi de 100 millions de dollars en 2006, en s'appropriant le groupe de télévision Khabar Agency. L'opération se serait faite, via une femme de paille par ailleurs membre de la mission du Kazakhstan auprès de l'ONU à Genève. L'argent aurait été déposé au Credit Suisse à Zurich. La plainte a été déposée par «un groupe de citoyens du Kazakhstan opposés à la corruption étatique», a déclaré l'avocat qui les représente.

Deuxième enquête

Timur Kulibayev fait par ailleurs l'objet d'une autre enquête du Ministère public de la Confédération depuis 2010 pour blanchiment d'argent, portant sur 600 millions de francs suisses. Cet argent proviendrait de commissions frauduleuses obtenues par Timur Kulibayev de 2000 à 2005, alors qu'il présidait la société étatique KazTransOil. L'argent aurait atterri sur des comptes à Zurich, Genève et Lugano.

La fille du président du Kazakhstan, Dinara Kulibayeva, épouse de Timur Kulibayev, a acheté récemment une propriété près de Genève pour une somme record de 74,7 millions de francs suisses (62 millions d'euros).En 2007, le magazine «Forbes» estimait la fortune de Timur Kulibayev à quelque 2,1 milliards de dollars.

(Créé: 14.02.2012, 08h36)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.