ACCUEIL 22.8.2014 Mis à jour à 15h35

Les très sombres prédictions du Dr Zulauf

Marchés financiers

Il est un des rares stratèges financiers suisses écoutés partout sur la planète finance. Felix Zulauf prédit le début de la fin de l’euro cette année encore. Et un chaos économique et financier.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 11.06.2012 57 Commentaires
Felix Zulauf estime que la fin prochaine de l’euro «devrait conduire le monde vers un chaos financier et économique.»

Felix Zulauf estime que la fin prochaine de l’euro «devrait conduire le monde vers un chaos financier et économique.»
Image: Keystone

Zulauf en octobre 2011

Felix Zulauf. (Image: sp)

Articles en relation

Partager & Commenter

«L’euro est erreur de construction. (…) Je m’attends au début de sa désintégration en deuxième partie de l’année.»

Felix Zulauf est une pointure de la finance. Sa parole est écoutée partout sur la planète gros sous, à défaut d’être entendue. Il a vu juste à plusieurs reprises. Actuellement, ses prévisions en noir foncé font le tour du web.

Le stratège, qui gère un hedge fund à Zoug, vient de les réitérer dans le cadre de la table ronde du magazine financier américain Barron’s.

Zulauf estime que la fin prochaine de l’euro «devrait conduire le monde vers un chaos financier et économique.»

La Chine aussi

D’ici la fin de l’année, l’Alémanique a une autre inquiétude: la faiblesse de la Chine. Là-bas, la bulle immobilière éclatera bientôt, selon lui.

Et les marchés du crédit lui font parler d’un «cocktail explosif». «La montagne de dettes est aggravée par le gigantesque marché 'over-the-counter' des produits dérivés.»

Au cours des dix dernières années, la valeur nominative des dérivés est passée de 100 billions à 800 billions de dollars, note le stratège.

«Le potentiel existe d’une nationalisation à grande échelle du système de crédit, de contrôles des capitaux et de restrictions dramatiques sur les marchés financiers. Certains pourraient même fermer pour quelques temps…»

Une «manipulation»

Pour Félix Zulauf, «nous assistons à la plus grande manipulation des marchés financiers de tous les temps. Les autorités sont de plus en plus intervenues et ont créé un monstre. Elles pourraient changer les règles si le jeu va à l’encontre de leurs intérêts.»

Ironiquement, le financier fait son job jusqu’au bout. Il conseille aux investisseurs le cash, la vente à découvert d’Emerging markets engagements, et l’or s’il repasse sous les 1500 dollars l’once. (Newsnet)

Créé: 11.06.2012, 15h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

57 Commentaires

JeanDa Jafarr

11.06.2012, 17:39 Heures
Signaler un abus 21 Recommandation 0

Etonnant. Le système capitaliste est mort depuis les 70's, point barre. Là c'est un cadavre qu'on essaye de réanimer à coup de centaines de milliards. La définition même du capitalise dit qu'il ne peut pas durer: croître sans cesse. Vous connaissez beaucoup de choses qui peuvent croitre indéfiniment? Répondre


Elizabeth Fessier

11.06.2012, 16:22 Heures
Signaler un abus 18 Recommandation 0

En quoi consiste le métier d'économiste? A expliquer le lendemain les raisons pour lesquelles ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. Répondre



Sondage

Les gains de la Loterie suisse devraient-ils être nets d'impôt?



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne