ACCUEIL 2.9.2014 Mis à jour à 08h25

On pourrait travailler un jour par semaine à la maison

Télétravail

Le télétravail est sous-exploité dans notre pays. Economisesuisse propose donc l’instauration volontaire d’un ou deux jours hebdomadaires dans les entreprises et administrations. L’USS approuve.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 18.04.2012 4 Commentaires
Pour Economiesuisse, la Suisse de plus en plus tertiarisée dispose d’un potentiel largement inexploité dans le domaine du télétravail.

Pour Economiesuisse, la Suisse de plus en plus tertiarisée dispose d’un potentiel largement inexploité dans le domaine du télétravail.
Image: Keystone

En France

Liens

Repères

Les Etats-Unis disposent depuis 2010 d’une loi qui oblige les administrations à proposer si possible du télétravail.

Objectif: réduire la circulation et se préparer aux situations de crise en misant sur une organisation décentralisée.

Selon une étude britannique, l’instauration systématique du télétravail intégral en Grande-Bretagne permettrait d’économiser 32 milliards de livres par an.

Articles en relation

«Le télétravail, tout le monde y trouve son compte. C’est une situation win-win», juge un représentant d’Economiesuisse.

A l’appui d’une journée consacrée au sujet le 10 mai prochain, l’organisation faîtière ouvre sa boîte à idées. Elle propose l’instauration volontaire d’un, voire de deux jours de télétravail hebdomadaires. Dans les entreprises comme les administrations. Une façon de sensibiliser sans rien imposer.

Economiesuisse regrette l’absence de chiffres en Suisse. Et demande des évaluations systématiques. Mais elle postule surtout que notre pays de plus en plus tertiarisé dispose d’un potentiel largement inexploité. La Suisse est pourtant bien dotée en technologies de l’information et de la communication.

Le télétravail permettrait, selon l’organisation, de doper la productivité. Sa croissance annuelle pourrait passer de 1,3% à 2%, voire 5%. Evidemment pas dans les branches exigeant un outillage lourd. Mais dans l’ «économie du savoir». Or, la moitié des travailleurs en Suisse sont rémunérés justement pour l’utilisation d’un savoir.

Partage du lieu de travail

Selon une étude de l’université de St-Gall, pas moins de 450'000 personnes pourraient sans problème travailler au moins un jour par semaine à la maison. Ce serait tout ça de gagné pour l’économie.

Les entreprises auraient à mettre à disposition moins d’espace de travail, explique Economisesuisse. Le partage du bureau fait même miroiter une économie de 30% des coûts par poste de travail.

Moins de trains bondés, de bouchons automobiles et de stress: le télétravail produirait aussi une diminution des pendulaires, observe Economiesuisse.

«Sur 450'000 personnes concernées, un gain de 40 minutes pas personne donne un potentiel théorique de 300'000 heures par semaines», note-t-elle.

Beaucoup le souhaitent

Economiesuisse fait aussi valoir que la majorité des employés souhaitent des horaires plus flexibles. «Beaucoup d’employés demandent de travailler un jour à la maison, confirme Doris Bianchi, de l’Union syndicale suisse. Mais la démarche doit venir d’eux-mêmes, pas être imposée.»

La responsable syndicale appuie donc l’idée du télétravail. Mais à temps partiel seulement, pour éviter le risque d’isolement des collaborateurs. Doris Bianchi évoque aussi la culture de la pause café. «Les innovations découlent souvent de rencontres durant la pause», constate-t-elle.

Une précision encore, c’est à l’entreprise d’assumer le coût de l’outil de travail. A la maison aussi, souligne la syndicaliste. (Newsnet)

Créé: 18.04.2012, 12h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

sam rudaz

24.04.2012, 14:29 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

alors voilà une idée qu'elle est bonne le télétravail moi j'en rêve ....ca serait cool de bosser depuis la maison....et fini de devoir bosser a deux et de faire garder les gamins ...ca c'est la solution mais d'ici que ca soit mis en place je pense que mes arrieres petits enfants si j'en aurai seront à la retraite.... Répondre


Pierre-André Haldi

27.04.2012, 22:36 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Il y a longtemps que je défends cette idée pour toutes les entreprises et administrations où cela est possible. Moins de stress, d'encombrement des routes et des transports publics, réduction de la pollution, personnel plus motivé et plus productif, ... Que des avantages! Répondre



Sondage

Les gains de la Loterie suisse devraient-ils être nets d'impôt?



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne