Jeudi 30 mars 2017 | Dernière mise à jour 22:10

Merck Serono Pas de plan social au rabais, exigent les employés

Le personnel de Merck Serono, à Genève, poursuit son combat. Les employés étaient en grève mardi, fustigeant les économies du groupe dans leur plan social.

Mercredi, à l’occasion de la Fête nationale, le personnel de Merck Serono ira à la rencontre de la population.

Mercredi, à l’occasion de la Fête nationale, le personnel de Merck Serono ira à la rencontre de la population. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le personnel de Merck Serono a protesté mardi devant l’entrée de l’entreprise contre le refus de la direction de leur accorder un plan social digne des moyens financiers dont dispose le groupe.

«Dans le plan social qui nous est proposé, il y a énormément de petites choses qui visent à réduire les indemnités», a expliqué mardi le représentant du personnel, Hubert Godinot. Les discussions sont actuellement dans l’impasse. La conciliation devant la CRCT (Chambre des relations collectives de travail) n’a rien donné.

Selon Unia, les grévistes étaient plusieurs centaines, mardi, à s’être rassemblés devant le siège de l’entreprise. Le syndicat a toutefois déploré l’attitude de la direction de Merck Serono face au mouvement social. Une plainte pour violation de domicile a été déposée et la police a été appelée à la rescousse.

Mercredi, à l’occasion de la Fête nationale, le personnel de Merck Serono ira à la rencontre de la population, a précisé le syndicat Unia. Les employés, soutenus dans leur lutte par le maire de la Ville de Genève Rémy Pagani, tiendront un stand sur la plaine de Plainpalais. (ats/nxp)

Créé: 31.07.2012, 16h07


Sondage

Acheter en vrac toutes vos commissions vous séduit-il?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters