ACCUEIL 21.4.2014 Mis à jour à 22h57

Prévisions conjoncturelles revues à la hausse

Economie suisse

A l'instar de la plupart des prévisionnistes, l'Institut de recherches zurichois KOF, rattaché à l'Ecole polytechnique fédérale, revoit à la hausse ses attentes pour l'économie suisse cette année.

Mis à jour le 22.06.2012
La fixation le 6 septembre dernier par la BNS d'un cours plancher de 1,20 franc pour un euro a stabilisé l'économie suisse, estime l'institut rattaché à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

La fixation le 6 septembre dernier par la BNS d'un cours plancher de 1,20 franc pour un euro a stabilisé l'économie suisse, estime l'institut rattaché à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.
Image: ARCHIVES/Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

L'institut zurichois KOF anticipe désormais une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,2%, contre 0,8% précédemment.

Dans ses prévisions d'été publiées vendredi, le KOF parle d'«une économie suisse résistante dans un contexte défavorable». L'hiver 2011/2012 s'est révélé meilleur que prévu, avec pour le premier trimestre 2012 une croissance de 0,7% par rapport au 4e trimestre 2011, qui lui-même affichait déjà une avancée de 0,5%.

Avec leur taux de 1,2%, les experts du KOF se montrent moins optimistes que la Banque nationale suisse (BNS) et le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), qui tablent respectivement sur 1,5% et 1,4%. D'ailleurs, ils imputent à la politique de l'institut d'émission monétaire une bonne partie de cette évolution.

Politique monétaire

En effet, la fixation le 6 septembre dernier par la BNS d'un cours plancher de 1,20 franc pour un euro a stabilisé l'économie suisse, estime l'institut rattaché à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Le KOF escompte en revanche une croissance moins soutenue en 2013, avec un taux revu à 1,7%, contre 1,9% initialement prévu.

Le récent développement positif rejaillit également sur le marché du travail. L'emploi en équivalent plein temps devrait ainsi augmenter de 1,1% en 2012, puis de 0,4% seulement l'an prochain. L'impact sur le taux de chômage sera limité, celui-ci passant de 3,1% cette année à 3,2% en 2013.

La consommation privée devrait pour sa part continuer à constituer un solide soutien, à la faveur de l'évolution favorable des salaires réels, de l'apport de l'immigration et de la bonne tenue du marché du travail. Elle devrait croître de 2% en 2013 et de 1,8% l'année prochaine.

Relance des exportations en 2013

Les dépenses des collectivités publiques n'apporteront par contre pas la même dynamique, en raison du fléchissement conjoncturel et de la réduction des excédents budgétaires. Le KOF anticipe du coup un taux de progression de 0,7% tant en 2012 qu'en 2013.

En matière de construction, les économistes zurichois s'attendent à un ralentissement des investissements à 1,9% cette année et à 1,5% en 2013. Les exportations de biens, à la peine depuis quelques mois, à l'exception notable de l'horlogerie, devraient augmenter de 2,3%, avant de présenter un taux de 3,5% en 2013.

Au-delà, l'incertitude reste de mise. Les quatre plus grandes économies mondiales (Etats-Unis, Chine, Japon et Allemagne) ont, certes, connu une évolution correcte ces derniers mois, mais la situation liée à la crise de la dette ne s'est guère améliorée, explique le KOF.

Sur le pas de la porte

L'incertitude reste grande quant à l'avenir de l'Union monétaire européenne, en particulier par rapport à la Grèce. Dans ce contexte, de nombreuses entreprises suisses pourraient maintenir une certaine réserve en matière d'investissements jusqu'à ce que la situation se clarifie.

Par ailleurs, le KOF estime toujours qu'une faillite de l'Etat grec et sa sortie éventuelle de la zone euro n'entraînerait pas une désintégration de l'Union. Celle-ci est dotée d'institutions susceptibles de résister le cas échéant.

(ats/Newsnet)

Créé: 22.06.2012, 13h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment