Dimanche 11 décembre 2016 | Dernière mise à jour 06:02

Sommet européen Un «pacte de croissance» à 120 milliards d'euros

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne ont adopté jeudi soir un «pacte pour la croissance et l'emploi». Le texte prévoit notamment la mobilisation de 120 milliards d'euros pour stimuler les investissements.

Elio Di Rupo, François Hollande et Mariano Rajoy en pleine discussion à Bruxelles.

Elio Di Rupo, François Hollande et Mariano Rajoy en pleine discussion à Bruxelles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un pacte de près de 120 milliards pour la croissance et l'emploi a été adopté ce soir.

Selon le projet de conclusions du Conseil européen, auquel il est annexé, ce montant, qui équivaut à 1% du revenu national brut de l'UE, sera mobilisé «en faveur de mesures de croissance à effet rapide».

Le capital de la Banque européenne d'investissement (BEI) sera augmenté de 10 milliards d'euros pour accroître sa capacité de prêts de 60 milliards, ce qui permettra, par effet levier, de financer jusqu'à 180 milliards d'investissements, lit-on dans ce document.

Le Conseil décide de lancer immédiatement la phase pilote d'un dispositif d'obligations liées à des projets (»project bonds»), pour financer des investissements à hauteur de 4,5 milliards d'euros portant sur des «infrastructures essentielles» dans les transports, l'énergie et internet à haut débit.

Les Etats membres pourront utiliser leur dotation en fonds structurels à hauteur de 55 milliards d'euros. L'action du Fonds européen d'investissement sera renforcée, notamment dans le domaine du capital-risque.

Surveillance bancaire

Ce pacte de croissance est assorti de recommandations sur l'instauration d'un «cadre financier intégré» (union bancaire) - «La stabilité financière est un préalable de la croissance», souligne le projet de conclusions.

La Commission européenne devra ainsi proposer avant fin 2012 des dispositions législatives «relatives à un système de surveillance bancaire unique concernant l'ensemble des banques, un système européen de garantie des dépôts et un système européen de résolutions des défaillances bancaires».

Le Conseil recommande enfin l'approfondissement du marché unique, notamment dans le domaine des services, de l'économie numérique, de l'innovation - avec le retour du serpent de mer que constitue le brevet européen - et par l'achèvement du marché intérieur de l'énergie d'ici 2014.

Il recommande enfin aux pays membres de prendre des mesures pour l'emploi des jeunes, d'élaborer des «plans nationaux pour l'emploi» ambitieux et de moderniser leur administration publique. (ats/afp/nxp)

(Créé: 28.06.2012, 18h40)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.