ACCUEIL 20.12.2014 Mis à jour à 12h30

Air France a présenté son plan de redressement

Transport aérien

La direction de la compagnie aérienne a présenté jeudi aux syndicats un plan de redressement de l'entreprise qui prévoit entre autres une refonte des accords collectifs et la suppression de 5122 postes sans licenciements.

Mis à jour le 28.06.2012
Air France prévoit de supprimer 5122 postes.

Air France prévoit de supprimer 5122 postes.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Aucun syndicat présent ne s'est prononcé contre ces accords présentés lors d'un Comité central d'entreprise, selon une source de la direction.

Ces projets vont s'affiner dans les prochains jours lors des ultimes négociations qui s'achèveront avant dimanche, et seront ensuite soumis aux différents syndicats avec une signature attendue courant juillet, selon la même source.

En janvier, Air France/KLM annonçait un plan baptisé Transform 2015 visant deux milliards d'économies en trois ans, avec des mesures immédiates (gel des embauches et des salaires en 2012 et 2013, fermeture de lignes, gel d'investissements et réduction de frais généraux), et un volet plus structurel en juin.

Dans la foulée, un vaste chantier de renégociation des accords d'entreprise (avancements, promotions, temps de travail, congés, composition d'équipage, etc.) était lancé avec pour objectif un gain de «20% d'efficacité économique».

La compagnie souhaite restructurer l'activité court et moyen-courrier en augmentant la productivité pour contrer les rivales low cost, redresser et repositionner sur le haut de gamme le long-courrier pour résister aux transporteurs du Golfe et d'Asie.

Dans ce cadre, Air France a également présenté jeudi lors du CCE et des comité d'entreprise de Britair et Regional son projet de pôle régional regroupant Regional, Britair et Airliner, qui inquiète les syndicats.

Il se fixe début janvier comme date pour caler la création de ce «pôle régional français».

Celui-ci aura pour objectif un gain de productivité de 15% «sans départ non volontaire», indique un porte-parole d'Air France qui ne donne pas plus de précisions.

La direction va convoquer les organisations syndicales des filiales Regional et BritAir pour mettre en place, comme elle l'a fait pour la compagnie Air France, des négociations sur la révision des accords d'entreprise début juillet et le business sera présenté en CE fin août, selon un responsable syndical Philippe Guegan (CGT Regional).

Par ailleurs, Air France va supprimer 5.122 postes d'ici fin 2013, sur un effectif total de 49.301 salariés, et cela sans licenciement, sauf en cas d'échec des négociations avec les syndicats. Les modalités du plan de départ volontaire, qui concerne 3410 postes au sol, seront discutées en juillet.

Le plan pourrait coûter 300 millions d'euros, selon des syndicats.

«On paye à la fois le prix social, avec la révision des accords collectifs, et le prix de l'emploi», commente un syndicaliste qui estime que «les consultations ont été réalisées à marche forcée». (afp/Newsnet)

Créé: 28.06.2012, 20h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne