Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 23:56

France De nouvelles mesures contre le blanchiment

Le Groupe d’action financière a révisé les recommandations appliquées à 180 pays, dont la Suisse, en matière de blanchiment. La poursuite des criminels devrait en ressortir renforcée.

La Suisse fait partie des pays concernés par ce nouveau cadre d'actions visant à mieux poursuivre les criminels.

La Suisse fait partie des pays concernés par ce nouveau cadre d'actions visant à mieux poursuivre les criminels. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Groupe d’action financière (Gafi) a annoncé jeudi un renforcement de sa lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, qui vise désormais aussi la fraude fiscale et la prolifération des armes de destruction massive, et épinglé les pays peu ou pas coopératifs.

Cet organisme international chargé de la préparation des normes en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme a révisé ses recommandations aux 180 pays qui participent à ses travaux pour répondre aux "nouvelles menaces pour le système financier".

Parmi les principaux changements figure "la lutte contre le financement de la prolifération des armes de destruction massive", via l’application "systématique" des sanctions financières ciblées exigées par le Conseil de sécurité de l’ONU, a annoncé son président Giancarlo Del Bufalo au cours d’une conférence de presse à Paris.

La fraude fiscale a par ailleurs été intégrée dans le champ des infractions prises en compte par le Gafi, qui recommande aussi une transparence accrue afin d’éviter que les criminels et les terroristes ne se dissimulent derrière des personnes morales ou des montages juridiques tels que les "trusts".

Le Gafi rappelle que "le montant des capitaux blanchis" et des crimes "sous-jacents" représente entre 2% et 5% de la richesse mondiale.

L’organisation a par ailleurs mis à jour sa liste des 39 mauvais élèves qui ne respectent pas suffisamment les normes internationales.

La "liste noire" comprend 17 Etats qui présentent de "graves carences" et n’ont pas fait grand-chose pour y remédier, malgré les appels du Gafi. Cinq nouveaux pays ont été déclassés et entrent sur cette liste : le Ghana, l’Indonésie, le Pakistan, la Tanzanie et la Thaïlande.

Ils rejoignent l’Iran et la Corée du Nord, qui font déjà l’objet de sanctions, ainsi que la Birmanie, la Bolivie, Cuba, l’Ethiopie, le Kenya, le Nigeria, Sao Tomé et Principe, le Sri Lanka, la Syrie et la Turquie.

La "liste grise" comprend 22 Etats qui présentent des "carences significatives", mais s’efforcent d’y remédier : Algérie, Angola, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bangladesh, Brunei, Cambodge, Equateur, Kirghizstan, Mongolie, Maroc, Namibie, Nicaragua, Philippines, Soudan, Tadjikistan, Trinité-et-Tobago, Turkménistan, Venezuela, Vietnam, Yémen et Zimbabwe.

Deux pays, le Honduras et le Paraguay, quittent ces listes après avoir réalisé les efforts requis. (ats/nxp)

(Créé: 16.02.2012, 14h31)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.