ACCUEIL 21.10.2014 Mis à jour à 03h58

L’homme le plus riche de l’Histoire est africain

Fortune

Bill Gates, Warren Buffet ou Bernard Arnault chapeautent la liste actuelle des hommes les plus riches. Mais historiquement, ils sont nettement dépassés. Un site américain a reconstitué le vrai classement.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 18.10.2012

1/25 Mansa Moussa (1280-1332 ou 1337)
Roi des rois de l'empire malien - fortune estimée: 400 milliards de dollars
sp

   

Articles en relation

[Alt-Text]

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Celebrity Networth n’a pas eu accès à la fiche d’impôts des milliardaires concernés. C’est une évidence. On parle ici d’évaluations, corrigées de l’inflation.

Pour établir son classement des hommes les plus riches de l'histoire, le site s’est appuyé aussi sur le prix actuel de l’or.

Résultat: aucune femme dans le top vingt-cinq. Mais quelques noms d’aujourd’hui (Voir le classement ci-dessus).

Celui qui chapeaute la liste vivait au 14e siècle en Afrique de l’Ouest. Le roi des rois malien Mansa Moussa (ou Kanga Moussa) tenait sa prospérité des mines d’or et de cuivre comme du commerce à travers le Sahara. Du sel en particulier.

Son règne correspond à l’apogée du vaste empire malien. Et de Tombouctou, où il a fait bâtir des mosquées dont certaines sont encore debout aujourd’hui.

Mansa Moussa était connu en Europe à son époque. A sa mort, son empire couvrait les actuels Mali, Burkina Faso, Sénégal, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie et une bonne partie de la Côte d’Ivoire. (Newsnet)

Créé: 18.10.2012, 13h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment