ACCUEIL 22.10.2014 Mis à jour à 14h00

La BNS accuse une perte de 1,73 milliard

Banque nationale

En bénéfice l'année dernière au même moment, la Banque Nationale affiche un premier trimestre maussade, avec une perte de 1,73 milliards de francs.

Mis à jour le 30.04.2012 1 Commentaire
Le résultat de la Banque nationale dépend essentiellement de l’évolution sur les marchés de l’or,des changes et de capitaux.

Le résultat de la Banque nationale dépend essentiellement de l’évolution sur les marchés de l’or,des changes et de capitaux.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

[Alt-Text]

La Banque nationale suisse (BNS) a essuyé une perte consolidée de 1,73 milliard de francs au 1er trimestre sous l’effet du renforcement du franc. Un an plus tôt, l’institut d’émission avait dégagé un bénéfice de 1,86 milliard.

Les pertes sur les positions en monnaies étrangères ont atteint 2,6 milliards de francs au cours du premier trimestre, a indiqué lundi la BNS dans son rapport intermédiaire. Les pertes de change ont grevé le résultat consolidé à hauteur de 6,4 milliards. Or, celles-ci n’ont pu être compensées que partiellement par les gains de cours et le produit des intérêts.

Dans le détail, le yen japonais a perdu au 1er trimestre 9,6% de sa valeur, le dollar 3,8% et l’euro 1,1%. A fin mars, la monnaie unique européenne atteignait 1,2043 franc, contre 1,2172 franc à fin 2011.

Taux plancher

Le président de la BNS Thomas Jordan a réitéré vendredi passé lors de l’assemblée générale des actionnaires la détermination de l’institut d’émission à défendre le taux plancher de 1,20 franc pour un euro, fixé le 6 septembre dernier.

Malgré la défense du taux plancher, les placements de devises de la BNS ont continué de diminuer au 1er trimestre. A fin mars, ils s’élevaient à 245,5 milliards de francs, contre un montant de 257,7 milliards trois mois plus tôt. Les placements en euros atteignaient 124,1 milliards de francs, contre 146,7 milliards à fin 2011.

Ces chiffres laissent supposer que la banque centrale parvient à maintenir le taux plancher à un coût relativement modéré. L’institut d’émission se dit toujours prêt à acheter des devises en quantité illimitée afin de défendre le cours de 1,20 franc pour un euro.

Prévisions difficiles

La BNS a en revanche enregistré une plus-value de 760 millions sur son stock d’or, resté inchangé. A fin mars, le prix du kilo s’élevait à 48’204 francs, soit une hausse de 1,5% par rapport à fin 2011. Les positions en francs ont de leur côté dégagé un faible excédent de recettes, de 14,1 millions de francs.

La perte essuyée par la BNS ne permet pas d’établir des prévisions pour l’ensemble de l’année. Le résultat de la Banque nationale dépend essentiellement de l’évolution sur les marchés de l’or, des changes et de capitaux.

Il est par conséquent difficilement possible de tirer des déductions pour le résultat de l’exercice 2012, explique l’institut. L’an dernier, la BNS avait dégagé un bénéfice consolidé de 13,47 milliards de francs.

Contribution du fonds UBS

La banque centrale précise que le montant de l’attribution aux provisions sera fixé vers la fin de l’année. L’institut d’émission est tenu de constituer des provisions suffisantes pour maintenir les réserves au niveau requis par la politique monétaire.

Le fonds de stabilisation, instauré en 2008 lors du sauvetage d’UBS, poursuit pour sa part son évolution positive. Il a dégagé un bénéfice trimestriel de 153 millions de dollars, fournissant une contribution de 111 millions de francs au résultat consolidé.

Le prêt octroyé au fonds de stabilisation a pu être ramené de 7,6 à 6,8 milliards de francs. Le fonds pourrait être bouclé d’ici à trois ans, avait déclaré en mars le président de la BNS Thomas Jordan. (ats/Newsnet)

Créé: 30.04.2012, 07h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Lupo Casino

30.04.2012, 17:20 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Pour maintenir artificiellement le taux de conversion Euros à 1.20 CHF, les apprentis-sorciers de la BNS achètent des devises étrangères sans limite, dans un contexte ou l'Euro (et le reste du monde) est prêt à exploser. Eh, réveillez-vois !!! Que ce passera t'il lorsque surviendra la banqueroute ou l' hyperinflation ? TOUT SERA PERDU ... Répondre