ACCUEIL 26.7.2014 Mis à jour à 08h30

Le déficit à venir serait surestimé

Finances fédérales

Les 800 millions de déficit prévus en raison de l'achat des nouveaux avions de combat pourrait passer à 380 millions grâce à des mesures d'économie, calcule la NZZ.

Mis à jour le 29.02.2012 3 Commentaires
La ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf avait envisagé la manière de calculer le renchérissement de la NZZ, mais l'avait abandonnée.

La ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf avait envisagé la manière de calculer le renchérissement de la NZZ, mais l'avait abandonnée.
Image: Keystone

Un déficit de 800 millions menace de s’installer dans les caisses de la Confédération dès 2014, en raison notamment de l’achat de nouveaux avions de combat. Il devrait être comblé grâce à des mesures d’économies. Or ces dernières pourraient être divisées par deux en prenant correctement en compte le renchérissement.

Au lieu de 750 millions, il faudrait économiser seulement 380 millions par an, calcule mercredi la «Neue Zürcher Zeitung». La ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf avait envisagé cette manière de calculer le renchérissement, comme le montre une note d’information que l’ats s’est procurée, mais l’avait ensuite abandonnée.

La Confédération prend en compte un renchérissement de 1,5% pour environ un tiers de ses dépenses. Mais ce chiffre est en réalité bien plus élevé que le renchérissement actuel, ce qui fait que les dépenses sont elles plus modestes que ce qui est calculé.

Correction modérée

Ainsi, une correction «modérée et encore éloignée des limites de ce qui est théoriquement possible» permettrait déjà de réduire le déficit de moitié, indique la note. Les coupes prévues dans les dépenses de la formation, de la recherche ou des transports en seraient d’autant plus modérées.

Mais pour Eveline Widmer-Schlumpf, une telle correction du renchérissement ne peut être effectuée que dans un cas d’urgence. Elle limiterait en outre la marge de manoeuvre financière dans les autres domaines. La ministre des finances invite enfin à rester prudent en raison de l’insécurité économique actuelle.

Si à terme le déficit devait dépasser les 800 millions, les départements devraient élaborer en urgence des mesures d’économies supplémentaires, souligne Eveline Widmer-Schlumpf. Elle a recommandé au Conseil fédéral de n’utiliser cette possibilité de corriger le renchérissement que si le déficit se révélait plus élevé que prévu.

Le département des finances n’a pas souhaité commenter mercredi la note d’information. Il s’agit d’une discussion encore en cours, a indiqué le porte-parole Roland Meier. Le Conseil fédéral prévoit de transmettre cet été un message sur le plan d’économie. (ATS/Newsnet)

Créé: 29.02.2012, 13h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Alfonse Dupuis

29.02.2012, 15:12 Heures
Signaler un abus

La fameuse politique des caisses vides... http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_2003_num_146_1_2787 Répondre


Isabelle Freymond

29.02.2012, 16:52 Heures
Signaler un abus

On coupe dans les budgets des secteurs vitaux pour notre pays, formation, sécurité.... Pour se payer de petit joujoux hors de prix. C'est à ce demander si certains conseillers fédéraux venant de partis droites sont véritablement à leur poste pour le bien du pays ou pour les multinationales? Répondre