ACCUEIL 20.9.2014 Mis à jour à 11h30

UBS et Crédit Suisse critiquent l'analyse de la BNS

Politique monétaire

UBS et Credit Suisse ont réagi jeudi au rapport sur la stabilité financière de la Banque nationale suisse (BNS) qui leur demande d'accroître leurs fonds propres.

Mis à jour le 14.06.2012 8 Commentaires

Image: Keystone

Les actions Credit Suisse et UBS en nette baisse

Credit Suisse et UBS plongeaient jeudi matin à la Bourse suisse. La Banque nationale suisse (BNS) leur demande d'accroître encore leurs fonds propres, dans son rapport sur la stabilité financière helvétique.

A 10h25, le titre Credit Suisse chutait de 8,42% à 17,40 francs. L'action UBS était en baisse de 3,86 à 10,72 francs, dans un marché en légère baisse (-0,78%).

Articles en relation

Partager & Commenter

[Alt-Text]

UBS dit respecter «naturellement» le point de vue de la Banque nationale suisse (BNS), mais juge qu'un certain nombre de points ne «sont pas justifiés».

Comparé à ses concurrents, UBS dit être la banque la mieux capitalisée au niveau du capital central («Tier 1»») selon le cadre de réglementation dit de «Bâle 2.5». Credit Suisse, interrogé par l'agence financière AWP, indique dépasser «de très loin» les très importantes normes de «Bâle 2.5».

Ainsi, au 31 mars 2012, UBS disposait de fonds propres à hauteur de 18,7%, à comparer avec 15,6% pour Credit Suisse, 13,4% pour Deutsche Bank, 12,7% Barclays, 11,9% pour HSBC et 11,1% pour Société Générale, selon ses propres données.

Credit Suisse dit pour sa part posséder des capitaux propres de plus de 20%, ce qui place la banque «parmi les établissements du monde les mieux capitalisés».

Les titres de Credit Suisse et UBS étaient toujours sous forte pression en fin de matinée. Vers 11h30, Credit Suisse reculait de 7,89% à 17,50 francs et UBS perdait 1,59% à 10,95 francs. Le marché (SMI) était en baisse de 0,66%. (ats/Newsnet)

Créé: 14.06.2012, 10h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

8 Commentaires

Haut Bas

14.06.2012, 11:29 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Les banques Suisses ont fait la "grandeur" d'un pays sur le dos des autres ... elles feront la ruine de la Suisse sous le quolibets des autres => ce n'est que justice ! Répondre


Marcel Madoff et Bernard Ospel

14.06.2012, 12:57 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

J'ai entièrement confiance dans les dires d'UBS. Ils nous ont démontré être capable de faire preuve d'anticipation et de prendre chaque fois les bonnes décisions lorsque celles-ci s'imposaient: lors de la crise des subprimes où ils ont dû être sauvés pas la Confédération, lorsqu'ils se sont implantés aux USA, provoquant ainsi la mort du secret bancaire, avec Madoff, en perdant presque 1,5 milliards par le biais de leur feeder fund Alpha Lux, à Londres où un de leur trader a perdu 2 milliards en pariant sur la baisse de l'EUR face au franc suisse et enfin dans l'IPO Facebook en perdant 35 millions. Répondre



Sondage

Est-il raisonnable d'initier des jeunes aux parfums du vin dans le cadre scolaire?