Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 23:36

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

Ce week-end, le "Temps" a publié une interview de M. Dougan du CS qui indique avoir transmis des documents comportant des noms d'employés, et non des listes de noms. Ils ont donc transmis les noms et les preuves d'actes illicites. Encore plus grave que ce que j'imaginais. En coopérant avec la Justice américaine, les responsables obtiennent une immunité ... mais seulement pour eux !


Il est primordial de savoir maintenant, si oui ou non, les noms des employés des banques suisses ont été remis à la Justice américaine. Les articles de presse disent OUI, M. Odier dit NON. Merci aux journalistes de faire toute la lumière dans cette affaire, qui concerne des milliers de personnes en Suisse.


Communiquer des informations sur les employés et les donner en pâture aux autorités fiscales américaines pour espérer faire baisser la facture finale....c'est vraiment pathétique! Pourquoi impliquer tous ces employés innocents? Que seuls ceux qui ont fraudé soient jugés y compris leur hiérarchie qui a organisé ce business crapuleux! Ne faisons pas d'amalgame car la majorité de mes collègues.......


....sont honnêtes. A quand le réveil de nos autorités fédérales et bancaires suisses? Les erreurs du passé doivent être corrigées mais pourquoi pratiquer l'autoflagellation? N'avons-nous pas en Suisse suffisamment de docteurs en finance capables de disséquer la finance mondiale et de rendre l'appareil aux pseudo chevaliers de l'ordre mondial qui nous donnent des leçons de morale???????????

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Jamais eu de client américain mais pas impossible qu'un transfert qui m'avait été demandé ait abouti là-bas. Donc aucune idée si mon nom circule aux USA. Je m'en fous, j'y suis jamais allé et j'irai pas, aucune envie. On trouve donc des lampistes de service mais s'assoir sur le QI était le fait de presque tous et si les directions n'étaient pas au courant, c'est de l'incompétence, virez-les!


Il souhaîte un dédommagement global acceptable .... mais versé par qui ? Par le peuple suisse ? C'est trop facile de réaliser des actes illicites dans un pays étranger (USA), puis d'échapper aux sanctions pénales en versant des millions ... ou des milliards .... qui en plus ne vous appartiennent pas ! Après avoir, en plus, encaisser des salaires exorbitants et des bonus ! Incroyable ...


Pfff, que les banques Suisses restent en Suisse et s'occupe de nos petites affaires // et que les banques Internationales aillent voir ailleurs pour faire leurs affaires irresponsables.



Retour à l'article
Publicité