Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 03:40

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Et qu'en est-il des noms des employés de banque fournis à la Justice américaine suite à la décision du TAF ? Vont-ils être poursuivis à la place des clients américains ? Affaire à suivre de très près.


La Suisse et les Etats-Unis ont publié jeudi une déclaration +commune+ sur le fonctionnement de la loi fiscale américaine à l'égard des banques suisses. Vraiment? Ne serait-il pas plus correct de dire, La Suisse a comme d'habitude accepter, en toute humilité et culottes baissées tous les ordres du fisc américain, et s'engage à lui obéir sans broncher? De qui se moque-t-on? Une honte. Marre de ces


Une fois de plus, la Suisse se distingue. Alors que les accords de négociation ("memorandum of understanding") conclus par UK, France, Espagne etc prévoient le principe de la réciprocité (soit que les US deviennet aussi les agents des fiscs étrangers) pas un seul mot à ce sujet et la Suisse ne le demandera pas !! La déculotée continue



Retour à l'article
Publicité