Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 08:55

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Excellente nouvelle pour les Etats qui verront leurs finances s'améliorer enfin. Ce qui est indispensable, surtout en Europe. Quant aux banques suisses elles devront s'adapter et cesser leurs démarches illégales réalisées sur le sol des pays étrangers. De toute façon, elles continueront à travailler à Singapour et ailleurs ...


La Suisse doit à présent attirer les clients pour sa compétence, la qualité de ses services et de ses instituts financiers. Vous voulez une place financière énorme basée uniquement sur la fraude, le blanchiment et le secret ? Moi pas. La Suisse doit réformer sa place financière car elle ne peut d'ailleurs plus dire "aller vous faire voir..." à ses principaux partenaires économiques (UE) dont des sommes considérables d’impôts (donc d’argent dû aux citoyens, pour l’intérêt général) sont cachées dans nos coffres. Nous avons profité pendant des décennies, maintenant mettons autres choses en avant.



Retour à l'article
Publicité