Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 23:06

Emploi Le travail intérimaire est une valeur qui monte

Incertitudes et difficultés économiques retiennent les entreprises d’investir dans les postes fixes. C’est vrai dans l’Europe en crise mais en partie aussi en Suisse.

L'incertitude économique incitent une partie des entreprises à recruter des intérimaires.

L'incertitude économique incitent une partie des entreprises à recruter des intérimaires. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’était ce week-end à Davos. Le patron d’Adecco a présagé que la crise serait longue et la reprise lente.

«Les sociétés disposent de bilans solides, elles sont prêtes à investir mais en raison des incertitudes, tout le monde est en position d'attente», a jugé Patrick de Maeseneire. Autrement dit, l’emploi intérimaire a encore de beaux jours devant lui dans le monde.

«C’est une hypothèse raisonnable, confirme Jean-Marc Falter, chercheur à l’Observatoire universitaire de l’emploi à Genève. En période de crise, on constate une augmentation des formes de travail précaires ou atypiques.»

Contrat à durée limitée

Nettement moins frappée par la crise que d’autres, l’économie suisse enregistre elle aussi une progression de l’emploi temporaire. C’est en tout cas ce que laissent entrevoir les derniers chiffres de l’Office fédéral de statistique.

Le nombre de contrats à durée déterminée de moins de six mois a clairement progressé lors du troisième trimestre 2011. Une hausse plus rapide que pour les autres types de contrats et qui atteint des records chez les hommes suisses.

«Sur la durée, on observe une petite hausse du travail sur contrat à durée limitée, complète Jean-Marc Falter. Elle touche surtout les jeunes, dont l’accès aux emplois stables prend un peu plus de temps. Un accès qui, en comparaison européenne, reste quand même assez aisé en Suisse.»

Navigation à vue

Pour Manpower, la corrélation entre crise et travail temporaire ne serait pas si évidente. En ce début d’année, la firme fait état d’une «activité très correcte aussi bien pour le fixe que le temporaire, loin des discours défaitistes. Mais nous naviguons à vue.»

Adecco indique pour sa part que le marché suisse de l’emploi intérimaire apparaît actuellement en recul pratiquement partout. Mais avec de grosses exceptions.

Médecine et services sociaux, technique et informatique enregistrent des offres en progression. Dans le bâtiment, l’horlogerie, la main d’œuvre reste très recherchée. C’est le cas aussi des enseignants et des ingénieurs. (nxp)

(Créé: 30.01.2012, 14h40)

Sondage

Amener un chien en classe, est-ce un bien pour les élèves?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.