ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 20h48

Les 50 ans et plus ont leur portail emploi

Jobs

Une plateforme emploi pour les 50 ans et plus déboule sur le Net. Une initiative originale, soutenue par plusieurs entreprises. Mais qui doit encore prouver son efficacité.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 19.04.2012 11 Commentaires
L'âge complique la recherche d'un nouvel emploi. Un site vient dépanner les 50 ans et plus.

L'âge complique la recherche d'un nouvel emploi. Un site vient dépanner les 50 ans et plus.
Image: Keystone

Cas d'école en France

Liens

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

A 45 ou 50 ans, trouver un job devient souvent un casse-tête. L’envoi d’un CV se fait régulièrement dans le vide, aucune réponse n’arrivant en sens inverse, constate Claude Koehl.

Pourtant, la productivité ne change pas avec l’âge, assurent plusieurs études. Mieux, les plus âgés montrent plus de flexibilité. Leur expérience professionnelle les rend adaptables, loyaux, capables de travailler en équipe et de conseiller les plus jeunes.

Puisque les entreprises «ne sont encore toutes acquises à la cause des 50 ans et plus», la psychologue de l’uni de Zurich vient de lancer un portail en trois langues destiné aux demandeurs d’emploi et aux employeurs.

Offres et CV

Les premiers acteurs économiques - Holcim, GE Money Bank, Infonics, l’Union patronale suisse ou plusieurs ORP - ont déjà pris leurs marques sur la plateforme. Ils y publient des offres de travail et de la pub. Et disposent aussi d’une banque de données de candidats potentiels.

Côté demandeurs d’emploi, l’utilisation est simple aussi. Outre les offres publiées, ils peuvent anonymement y télécharger leur cv et se faire contacter directement par des employeurs potentiels. Un outil leur permet aussi de peaufiner ce CV. Financé par des fonds privés, l’ensemble des services sont gratuits. Dans un premier temps au moins, qui durera entre trois et six mois.

Démographie

«Nous n’espérons pas seulement convaincre les chercheurs d’emplois, explique Claude Koehl. Mais surtout les entreprises. Et notamment des PME, pour qui les 50 ans et plus peuvent être très utiles du fait de leurs profils particuliers.»

D’autant que la démographie parle pour eux. Les moins de trente vont se stabiliser vers 2040 à 26% de la population active. Les 50 ans et plus continueront à augmenter pour atteindre 27%.

Fatalement, la population active va décroitre. «On peut augmenter le nombre d’étrangers venant travailler en Suisse, mais on voit les crispations politiques et sociales que cela provoque, constate Claude Koehl. Où alors faire preuve de plus d’ouverture d’esprit envers les personnes plus âgées».

«On observe un mouvement dans ce sens, mais il prendra du temps, assure la Zurichoise. Les préjugés sont nombreux à l’encontre des 50 ans et plus. Et nous avons à faire un vrai travail de missionnaire!» (Newsnet)

Créé: 19.04.2012, 07h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

11 Commentaires

Pierre Lesage

19.04.2012, 08:43 Heures
Signaler un abus 7 Recommandation 0

A 55 ans,après six années d'un travail productif,fait de voyages et autres sacrifices,mon employeur,une multinationale française,me demande:" combien de temps comptez-vous travailler encore, à votre âge?" J'ai été alors remplacé par deux jeunes consultants. Aujourd'hui et après plusieurs années de rejets successifs, je ne me fais aucune illusion, malgré certains discours ou initiatives de ce genre Répondre


Bon Alors

19.04.2012, 08:45 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Mais c'est très bien! Les seniors ont accumulé un savoir faire et une expérience qui n'a pas de prix. Les patrons qui en tiennent compte seront gagnants (moins de maladie, moins d'absentéisme, moins de jérémiades, plus de motivation et de professionnalisme, etc.) Bref, je n'ai pas encore cet âge là, mais je trouve tout cela plutôt optimiste! Répondre