ACCUEIL 21.12.2014 Mis à jour à 17h13

Coop et Migros bétonnent leurs parts de marchés

Grande distribution

Avec la présentation des chiffres de Coop mardi, la performance 2011 des deux principaux acteurs du commerce de détail est connue, conforme aux attentes. Tous deux ont perdu quelques plumes face aux discounters.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 14.02.2012 1 Commentaire
Le numéro un n'est pas celui qu'on croit.

Le numéro un n'est pas celui qu'on croit.
Image: Keystone

Liens

Infobox

Coop comme Migros sont des coopératives. Leur but est de faire du bénéfice mais elles ne sont pas sous la pression d’actionnaires.

En 2011, Coop a généré un chiffre d’affaires global de 27,7 milliards de francs.

Celui de Migros a atteint 24,82 milliards de francs.

Articles en relation

Mots-clés

[Alt-Text]

Migros comme Coop ont dû goupiller des baisses de prix l’an dernier. Et les deux sont confrontés à un tourisme d’achat à l’étranger évalué entre 4 et 5 milliards de francs.

Ils sont dorénavant en phase de défense de leurs parts de marché, qui représentent plus des deux-tiers du commerce de détail alimentaire.

Dans ce métier de base pour eux deux, les coopératives Migros ont enregistré une baisse de chiffre d’affaires nominale de 3,4% en 2011. Coop de 2,6%.

Mais «en comparant les chiffres en termes réels, corrigés des baisses de prix, les deux groupes sont touchés de manière assez similaire par la crise dans le commerce de détail», explique Damian Künzi, analyste chez Credit Suisse.

Dans le non-alimentaire, les deux ont souffert assez fortement, comme le reste du marché. Coop avec une forte régression de Fust, Migros avec les enseignes Interio et Ex Libris.

Plus agressif

Face à la concurrence et aux effets de la crise et du franc fort sur la consommation, les deux géants réagissent de manière comparable et s’inspirent l’un de l’autre.

L’analyste zurichois conteste toutefois l’existence d’un problème de concurrence sur le marché suisse. On a longtemps glosé sur le duopole du commerce de détail. Mais la nouvelle concurrence des discounters et leurs prix agressifs ne peuvent plus être niés. «La concurrence joue dans le secteur», assure Damian Künzi.

Selon lui, 2012 cadrera avec 2011. Les baisses de prix continueront à peser sur les chiffres d’affaires nominaux. En termes réel, on assistera sans doute à de courtes progressions.

Optimisation

La période des fortes progressions de parts de marché est passée. Migros a racheté Denner, Coop a repris les surfaces laissées par Carrefour. Dorénavant, le temps est «à l’optimisation des affaires dans les structures actuelles», estime l’analyste zurichois.

Sur des marchés étrangers saturés et saisis par la crise, les deux acteurs suisses n’ont pas de stratégie d’expansion forte, poursuit-il. Coop a comblé son appétit avec le rachat de Transgourmet et Migros devrait poursuivre sa stratégie d’exportation sur le plan industriel. Mais la situation devrait là aussi peu évoluer.

Cette année toutefois, le numéro deux passe devant. Avec le grossiste Transgourmet intégré dans ses chiffres, Coop dépasse Migros en termes de chiffre d’affaires global. Symbolique, mais «ça ne fait pas vraiment de différence sur le marché suisse», dit pour conclure Damian Künzi. (Newsnet)

Créé: 14.02.2012, 17h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

georgette rochat

16.02.2012, 10:59 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

A laCoop,il faut contrôler son ticket!!! on nous mets 2 fois le prix sur le même ticket. Sa m est arrivé ,déjà 2 fois,et on réclame si l on s en apperçois...et l on est remboursé, en nous disant que cela arrive...sans excuse,c est nous qui passons pour de cons. En plus, je trouve la marchandise belle, mais chère. On dit que la coop est un magasin de lux. Répondre



Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons