ACCUEIL 26.10.2014 Mis à jour à 08h28

Facebook vend ses actions à 38 dollars pièce

Bourse

Le réseau social sur internet Facebook a annoncé jeudi la mise sur le marché de plus de 421 millions d'actions au prix de 38 dollars (36 francs) pièce, en haut de la fourchette annoncée mardi.

Mis à jour le 17.05.2012 5 Commentaires
Les titres Facebook doivent commencer à s'échanger sur le marché électronique Nasdaq vendredi sous le sigle FB.

Les titres Facebook doivent commencer à s'échanger sur le marché électronique Nasdaq vendredi sous le sigle FB.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Cette mise sur le marché de 421 millions d'actions au prix de 38 dollars donne à Facebook une valorisation maximale de 104 milliards de dollars (98 milliards de francs).

Selon des informations du Wall Street Journal, les dirigeants de Facebook auraient tenté en vain d’obtenir un prix plus élevé que 38 dollars par action. Les titres du réseau social Facebook doivent commencer à s’échanger sur le marché électronique Nasdaq vendredi sous le sigle FB.

L’entreprise a vu le jour il y a huit ans. Elle cède 180 millions d’actions, ce qui lui permet de récolter 6,84 milliards de dollars (6,45 milliards de francs). Le solde, soit 57% de l’offre, est cédé par des actionnaires existants, pour une opération totale de quelque 16,02 milliards de dollars (15,1 milliards de francs).

Il s’agit de la plus grosse entrée en Bourse pour une valeur Internet. C’est aussi la deuxième plus importante pour une entreprise américaine tous secteurs confondus. Cette entrée en Bourse est au second rang aux Etats-Unis derrière Visa, mais devant General Motors, selon le cabinet Renaissance Capital qui ne comptabilise que les offres initiales d’actions ordinaires.

En cas de fort intérêt des investisseurs, jusqu’à 63,18 millions de titres Facebook supplémentaires pourraient être mis en vente.

Codage informatique

De nombreux analystes mettent en garde contre tout emballement pour Facebook: sa croissance du chiffre d’affaires est en décélération alors qu’il est en phase d’investissements intenses.

Ils soulignent aussi que Facebook peine à monétiser la migration du trafic Internet sur les appareils portables.

Il reste aux banques et aux courtiers à organiser la distribution finale des actions aux investisseurs. Beaucoup espèrent vraisemblablement profiter du bond attendu du titre dans les premiers échanges publics.

Les employés de Facebook ont été conviés à participer à un grand «hackathon» (marathon de codage informatique) dans la nuit de jeudi à vendredi qui s’achèvera en milieu de journée (aux Etats-Unis) quand le PDG Mark Zuckerberg, 28 ans, fera sonner à distance la cloche d’ouverture du Nasdaq.

Leader d’Internet

L’opération a de quoi donner le tournis: la valorisation de Facebook dépasse aisément celle du groupe de médias Disney (80 milliards de dollars) presque centenaire. Même s’il reste en retrait derrière l’autre géant de l’internet, Google.

Pour Virginie Lazès, directrice associée à la banque d’affaires Bryan Garnier, «finalement cette entrée en Bourse ne sert à rien. Elle sert juste à acter le fait que Facebook se considère comme le leader incontournable d’Internet des cinq prochaines années».

De fait ce n’est pas par besoin de liquidités que Facebook fait appel au marché: le site au chiffre d’affaires annuel (2011) de 3,7 milliards de dollars pour un bénéfice net de 668 millions de dollars compte déjà 4 milliards de dollars de liquidités. (ats/afp/Newsnet)

Créé: 17.05.2012, 23h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

Lupo DéFacebooké

18.05.2012, 02:15 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Beurk ... moi qui croyais que cette invention était pour le bine de l'humanité et gratuite ... je suis dégoûté et je clôture mon compte cette nuit ! Répondre


peu importe

18.05.2012, 10:44 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Y en a plein qui vont acheter cette daube en espérant devenir des petits Zuckers et vont tout paumer... FB va se gauffrer. Le modèle a atteint son apogée, le succès va grimper encore un peu et après... C'est toujours pareil avec les gros cubes de la finance, ils entrent en bourse, vendent leurs parts et laissent le mega paquebot Facebook à la merci des vagues. Un nouvel outil apparaîtra, les gens vont se ruer dessus, feront de leur boss un milliardaire et on recommence... Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne