ACCUEIL 18.9.2014 Mis à jour à 07h28

Le Groupe Mutuel veut relever les primes des plus de 35 ans

Assurance maladie

Le groupe d’assurance remet la compresse en faveur de l’instauration de nouvelles catégories de jeunes assurés. Avec à la clé des augmentations pour les personnes de plus de 35 ans.

Mis à jour le 07.05.2012 8 Commentaires
L'assureur maladie, qui a son siège principal à Martigny, veut introduire des rabais pour les jeunes adultes.

L'assureur maladie, qui a son siège principal à Martigny, veut introduire des rabais pour les jeunes adultes.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Aujourd’hui, les jeunes contribuent à raison de 6 milliards de francs par an à la solidarité entre les générations dans l’assurance obligatoire des soins. Martin Eling, professeur de l’Université de St-Gall, a présenté, lundi lors d’une conférence de presse, la répartition des coûts qu’il a calculée sur mandat du groupe Mutuel.

Avec le vieillissement prévu de la population, la situation va empirer. «Le système a atteint ses limites», a jugé le chef du groupe d’assurances Thomas Grichting. Plutôt que de supprimer les primes pour les enfants, comme le prévoit un projet en cours au Parlement, il faut offrir des rabais aux jeunes adultes, selon lui.

Nouvelle classe d'assurés?

Visant l’abandon de la prime unique dès 19 ans, le groupe Mutuel prône l’introduction d’une classe d’assurés de 19-25 ans et d’une autre pour les 26-35 ans, en plus de celle regroupant les 36 ans et plus. La première catégorie pourrait bénéficier d’une ristourne de 34,6 de sa prime et la deuxième de 11%. Pour compenser, les plus âgées devrait payer 7,4% de plus.

Comme pour la prévoyance professionnelle, il faudra du temps pour que cette réflexion aboutisse, a estimé M.Grichting. L’Office fédéral de la santé publique, qui analyse la question après les requêtes de plusieurs assureurs, devrait rendre ses conclusions avant la fin de l’année.

Pour les primes 2013, les perspectives sont positives, a affirmé le CEO du groupe. Les réserves se maintiennent à un niveau «solide» de 15,5%. Les différents assureurs du groupe devraient donc pouvoir éviter les hausses excessives puisqu’ils ne devront pas procéder à des rattrapages pour la reconstitution de réserves.

En pleine forme

Le groupe a affiné la présentation de ses résultats 2011, déjà publiés en janvier. Quelque 107’000 nouveaux assurés ont rejoint des assureurs membres du groupe l’an dernier pour un effectif total de 1,17 million de personnes.

Le chiffre d’affaires global de l’assurance obligatoire des soins a atteint 3,15 milliards de francs (2,66 milliards en 2010) et celui des assurances complémentaires 589 millions (522 millions).

La progression des assurés a eu un effet positif sur les emplois. Au cours de ces deux dernières années, quelque 288 postes de travail ont été créés au sein du Groupe Mutuel, portant ainsi l'effectif total des emplois à plein temps à 1795, en hausse de 19,1%.

Plus de 1000 emplois se situent en Valais, 167 à Lausanne, 252 à Villars-sur-Glâne (FR) et 190 à Zurich-Oerlikon. Les emplois à temps partiel concernent quelque 400 personnes, toutes régions confondues, soit 23% de l'effectif.

(ats/ap/Newsnet)

Créé: 07.05.2012, 11h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

8 Commentaires

Pierre Duniton

07.05.2012, 14:18 Heures
Signaler un abus 18 Recommandation 0

Chaque jour les citoyens peuvent constater la gabegie croissante de la LAMal et en particulier que les politiciens ont laissé agir les prestataires selon leurs propres intérêts aux dépens de ceux de la population. C'est un scandale qui ne prendra fin que lorsque les citoyens payeurs n'auront plus l'obligation de financer ce système qui n'a jamais été sous contrôle du peuple. Répondre


Arsène lupin

07.05.2012, 11:56 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

normal toujours moins de soins remboursés et des primes toujours plus élévée.cherchez l'erreur!!! Répondre



Sondage

L'arrivée de Netflix va-t-elle changer votre façon de regarder la TV?







Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne