ACCUEIL 24.7.2014 Mis à jour à 23h15

Le Ministère public se fait taper sur les doigts

Affaire EMS Chemie

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) renvoie à l'expéditeur le dossier sur l'affaire d'espionnage économique chez EMS Chemie, qui appartient à la famille de Christoph Blocher, à cause de graves lacunes de procédure.

Mis à jour le 21.07.2012 3 Commentaires
Logo de EMS Chemie à l'entrée du site de Donat-Ems, dans les Grisons.

Logo de EMS Chemie à l'entrée du site de Donat-Ems, dans les Grisons.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Ce sont apparemment les cinq ans et demi d'enquête qui ne sont pas utilisables dans l'affaire qui oppose l'entreprise chimique à d'anciens collaborateurs et à un tiers, a déploré EMS Chemie. Elle était déjà furieuse contre le Ministère public de la Confédération qui a laissé traîner l'instruction. Ce qui avait permis à un ancien cadre d'être acquitté le 6 juin dernier par le TPF à cause de la prescription.

Dans l'affaire EMS Chemie, trois anciens employés et un tiers extérieur à l'entreprise sont soupçonnés de diverses violations des secrets de fabrication et de faits constituant une concurrence déloyale sur les marchés. Toutefois, la découverte précoce de leurs actes avait pu empêcher que l'entreprise ne subisse des dommages importants.

Le Ministère public de la Confédération avait condamné trois des suspects par ordonnance pénale en mars dernier, soit cinq ans après le dépôt de la plainte pénale. Les trois hommes ont alors recouru auprès du TPF et ce sont finalement quatre cas qui devaient être traités par l'autorité supérieure.

En outre, EMS Chemie entend intenter une action sur le plan civil contre ces personnes. Une première plainte demandait 50 millions de francs. En automne dernier, la société aurait réduit ses prétentions à 1,5 million, selon la presse. Sipa (ap/Newsnet)

Créé: 21.07.2012, 08h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Jean-Paul Costantini

21.07.2012, 08:26 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Je ne savais pas qu'en plaçant la mémé en EMS, on la confiait à Blocher.... Répondre


Michèle Herzog

21.07.2012, 13:55 Heures
Signaler un abus

La Suisse est une place financière où les affaires financières ne sont jamais traitées correctement par la justice pénale. Cela concerne tous les cantons ... Répondre