ACCUEIL 16.4.2014 Mis à jour à 17h36

Les Etats-Unis passent un accord avec des ex-employés d'UBS

Scandale du Libor

Les procureurs américains se sont engagés à épargner plusieurs ex-employés d'UBS en échange de leur coopération dans l'enquête sur les manipulations du taux interbancaire Libor, écrit le «Wall Street Journal».

Mis à jour le 09.08.2012 6 Commentaires
Trois banques européennes sont dans le viseur des enquêtes sur la manipulation du Libor pendant la crise financière, dont UBS.

Trois banques européennes sont dans le viseur des enquêtes sur la manipulation du Libor pendant la crise financière, dont UBS.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Le quotidien américain précise que les collaborateurs d'UBS occupaient des postes relativement bas dans la hiérarchie.

Seuls quelques-uns des employés qui sont concernés par l'enquête travaillent encore chez UBS, et la banque a licencié ou mis à pied environ 20 traders et dirigeants à la suite d'une enquête interne de quatre ans, indique en outre une «source proche du dossier» citée par le Wall Street Journal.

UBS n'a pas commenté cet article de presse. Fin juillet, la première banque helvétique avait affirmé ne pas avoir trouvé d'élément démontrant son implication dans le scandale, ajoutant continuer à coopérer avec les autorités sur ce dossier.

Sa rivale Credit Suisse avait elle aussi annoncé le 23 juillet «estimer» ne pas être impliquée de façon significative dans le scandale concernant une manipulation des taux interbancaires.

Banques britanniques impliquées

Trois banques européennes sont dans le viseur des enquêtes sur la manipulation du Libor pendant la crise financière, selon des documents que s'est procurés l'agence Reuters. Outre les britanniques Barclays et Royal Bank of Scotland, UBS est soupçonnée d'avoir joué un rôle-clé.

Barclays a accepté fin juin de payer 290 millions de livres (environ 445 millions de francs) pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans l'affaire de manipulation des taux interbancaires britannique Libor et européen Euribor entre 2005 et 2009. Trois hauts dirigeants, dont le président et le directeur général, ont démissionné.

Les taux en question sont une moyenne des taux pratiqués par un panel de banques pour des prêts entre elles. Cette moyenne est publiée une fois par jour par l'Association des banquiers britanniques (BBA) pour le Libor et la Fédération bancaire européenne (FBE) pour l'Euribor. Ils affectent le rendement de produits dérivés et, indirectement, les crédits aux ménages et aux entreprises. (ats/afp/Newsnet)

Créé: 09.08.2012, 12h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

6 Commentaires

Michèle Herzog

09.08.2012, 10:15 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Je lis : "une enquête interne de 4 ans ..." pour ne rien trouver !!! Vraiment tordant !!! Répondre


Patrick Luder

09.08.2012, 10:51 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

La chasse aux excès et aux dérives est enfin ouverte ... et elle promet beaucoup ! Répondre