ACCUEIL 19.4.2014 Mis à jour à 07h13

Discussion

Sanitas a triplé son bénéfice net l’an passé

Tirant profit d’un volume de primes en hausse et d’une réduction des coûts administratifs, Sanitas a fortement accru sa rentabilité l’an passé. Plus...


Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

jethro gibbs

22.04.2012, 10:18 Heures
Signaler un abus

Pour le moins, nous sommes protégés pour 4 ans des deux voleurs que sont MM Bosch et Liechti. Voilà une sanction qui devrait se généraliser dans les banques et les assurances... Répondre


Cédric Lenoir

21.04.2012, 08:09 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Etre une entreprise de service quand l'abonnement au service est obligatoire... Quand à dire que le privé fait mieux que le public... c'est comme si votre administration communale ne répondait jamais au téléphone, avait un guichet délocalisé à Tombouctou, vous facturait 10% des frais de scolarité de vos enfants en plus de vos impôts et que votre président de commune roulait en Bentley. Répondre


Pierre Duniton

20.04.2012, 13:32 Heures
Signaler un abus 16 Recommandation 0

Ce n'est vraiment pas un exploit pour Sanitas de faire des bénéfices puisque les clients sont contraints de payer les primes imposées sans pouvoir s'y opposer. La LAMal est une gabegie coûteuse qui perdurera tant que les citoyens auront l'obligation de la financer sans limite. Répondre



Retour au texte