ACCUEIL 22.9.2014 Mis à jour à 14h03

«Sunrise n’a pas respecté ses employés»

Fermeture de shops en Valais

Unia estime «choquante» la manière dont les employés Sunrise de Martigny, Conthey et Sion ont appris mercredi la fermeture immédiate de leur lieu de travail. L’opérateur ne «partage pas cette impression».

Par Myriam Amara. Mis à jour le 28.06.2012 1 Commentaire

Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Plusieurs médias ont annoncé la nouvelle mercredi: lorsqu’ils sont arrivés sur leur lieu de travail, les collaborateurs Sunrise de Martigny, Conthey et Sion ont été mis devant le fait accompli. Ils ont découvert que leur site était fermé, avec effet immédiat.

«C’est une manière choquante de faire!», a déclaré Francine Zuffrey, secrétaire syndicale chez Unia Valais. D’autant plus de la part d’un employeur d’importance, qui doit certainement avoir des protocoles très stricts en matière de ressources humaines.

Bien que Sunrise ne sorte effectivement pas du cadre légal, dès lors que les employés sont payés durant le délai de congé, le procédé est «cavalier» et démontre un «manque de respect» vis-à-vis du personnel, a poursuivi la syndicaliste.

Répercussions en termes d'image et de coûts

Il s’agit d’un mal généralisé, selon Francine Zuffrey: «De plus en plus d’entreprises ont un souci de management du personnel». Ce domaine n’était auparavant pas tellement considéré, parce qu’il y avait moins de mouvement. Aujourd’hui, «une prise de conscience est en train de se faire», la problématique de la santé au travail étant d'actualité. Et les employeurs ont fini par comprendre que leur manière de traiter les gens pouvait également avoir des répercussions en termes d’image et de coûts.

Cette pratique est-elle choquante? Sans répondre directement à la question, Roger Schaller, porte-parole de Sunrise, a précisé que «les employés ont été avertis par leur supérieur et ils ont eu des entretiens avec les ressources humaines. Des solutions ont été recherchées avec eux, parfois malheureusement sans succès».

Au total, six magasins de Sunrise ont été supprimés en Suisse: trois en Valais, un à Lugano, un à Olten (SO) et un à Dietikon (ZH). L’ensemble des onze collaborateurs concernés ont perdu leur emploi.

L’opérateur a expliqué vouloir optimiser son réseau en fermant les sites les moins rentables, et en en ouvrant de nouveaux. Deux nouveaux shops sont prévus en Valais.

(Newsnet)

Créé: 28.06.2012, 14h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Carl Frank

28.06.2012, 17:31 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Sunrise a des méthodes inacceptables, y compris dans sa manière de recruter les clients. Je me suis fait piéger il y a 3-4 ans; on m'a fait signer un document de demande de renseignements, sur un stand dans un supermarché. En fait, j'ai changé d'opérateur sans le savoir. Il m'a fallu des mois de courriers pour revenir au stade initial. Depuis, je me méfie de cette société. Répondre



Sondage

Est-il raisonnable d'initier des jeunes aux parfums du vin dans le cadre scolaire?





Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!